27.08.2018 /
Soudan
/ news

Soudan: les chrétiens récupèrent leur église

C'est une surprise et une bonne nouvelle dans la bataille juridique qui oppose l'Église Soudanaise du Christ au gouvernement. Les responsables chrétiens récupèrent la propriété de leur église.

La question de la propriété des biens et bâtiments d'églises est depuis longtemps un sujet de conflit entre le gouvernement et l'Église Soudanaise du Christ (SCOC). Le tribunal soudanais a statué : les chrétiens sont bien les propriétaires légitimes de leurs églises.

Cinq responsables chrétiens, dont le président de l'Église Soudanaise du Christ, Ayouba Telyan, ont comparu le mercredi 8 août, s'attendant à devoir âprement défendre leur cause. Ils ont finalement été surpris de voir le juge statuer en leur faveur.

"Il n'y a aucune liberté religieuse" au Soudan

Au Soudan, les chrétiens représentent près de 5 % de la population, et sont largement persécutés par la politique islamiste du président Omar al-Bashir. Il est toujours difficile de trouver une bible ou de la littérature chrétienne au Soudan. Selon une source locale :

"Si quelqu'un veut apporter plus de cinq bibles à la fois, on l'arrête à la frontière et on lui dit de revenir avec la permission officielle du bureau de sécurité."

En mai 2018, une délégation de la Commission américaine sur la liberté religieuse à l'international s'est rendue à Khartoum et au Darfour-Nord. Les parties prenantes affirment "qu'il n'y a aucune liberté religieuse" au Soudan. En mai 2017, l'Église Soudanaise du Christ s'était risquée à écrire une lettre ouverte de protestation au gouvernement au sujet de "la violation systématique de la liberté religieuse des chrétiens".

Une commission gouvernementale administrait les biens de l’Église

Le ministère des Affaires religieuses a mis en place une commission pour les terrains et les bâtiments, rivale de la SCOC, chargée de l'administration des biens de l'Église Soudanaise du Christ. Depuis, les dirigeants d'assemblées sont harcelés, interrogés et traduits en justice.

Plusieurs communautés chrétiennes sont en conflit avec le gouvernement sur la question de leurs titres de propriété et font régulièrement face à des amendes, voire à la fermeture et la destruction de lieux de culte. En février, l'Eglise évangélique presbytérienne (SPEC) située en banlieu de Khartoum a été démolie.

Le Soudan occupe la 4ème position dans l'Index Mondial de Persécution 2018.