Qu'est-ce que l'Index

Portes Ouvertes publie chaque année l'Index mondial de persécution (Index), un classement des 50 pays où les chrétiens subissent les persécutions et les discriminations les plus sévères en raison de leur foi.

La persécution s’est encore aggravée partout dans le monde au cours de la période de référence 2022, atteignant son niveau le plus haut depuis sa création il y a près de 30 ans. L’Index fournit les informations fiables dont vous avez besoin pour vous engager concrètement en faveur des chrétiens persécutés.

Index mondial de persécution 2022

Seuls, mais pas abandonnés

Projet Index Top 10

Soutenez les chrétiens courageux dans les endroits les plus dangereux du monde!

Prière Afghanistan

Accompagnez nos frères et sœurs dans le pays où la persécution est la plus forte!

Mappemonde

Saisissez l'ampleur de la persécution des chrétiens et attirez l'attention sur la situation

Retrouvez d'autres reportages vidéo d’actualité sur notre chaîne YouTube.

 

En cliquant sur le nom d'un pays, vous accéderez au profil de ce pays et trouverez des informations détaillées sur la situation de persécution.

Télécharger le classement de l’Index mondial de persécution 2022 en format PDF.

  

  Pays  

TOTAL    

  01  

  Afghanistan  

  98  

  02  

  Corée du Nord  

  96  

  03  

  Somalie  

  91  

  04  

  Libye  

  91  

  05  

  Yémen  

  88  

  06  

  Erythrée  

  88  

  07  

  Nigeria  

  87  

  08  

  Pakistan  

  87  

  09  

  Iran  

  85  

  10  

  Inde  

  82  

  11  

  Arabie saoudite  

  81  

  12  

  Birmanie (Myanmar)  

  79  

  13  

  Soudan  

  79  

  14  

  Irak  

  78  

  15  

  Syrie  

  78  

  16  

  Maldives  

  77  

  17  

  Chine  

  76  

  18  

  Qatar  

  74  

  19  

  Vietnam  

  71  

  20  

  Egypte  

  71  

  21  

  Ouzbékistan  

  71  

  22  

  Algérie  

  71  

  23  

  Mauritanie  

  70  

  24  

  Mali  

  70  

  25  

  Turkménistan  

  69  

  26  

  Laos  

  69  

  27  

  Maroc  

  69  

  28  

  Indonésie  

  68  

  29  

  Bangladesh  

  68  

  30  

  Colombie  

  68  

  31  

  Rép. centrafricaine  

  68  

  32  

  Burkina Faso  

  68  

  33  

  Niger  

  68  

  34  

  Bhoutan  

  67  

  35  

  Tunisie  

  66  

  36  

  Oman  

  66  

  37  

  Cuba  

  66  

  38  

  Ethiopie  

  66  

  39  

  Jordanie  

  66  

  40  

  Congo (RDC)  

  66  

  41  

  Mozambique  

  65  

  42  

  Turquie  

  65  

  43  

  Mexique  

  65  

  44  

  Cameroun  

  65  

  45  

  Tadjikistan  

  65  

  46  

  Brunei  

  64  

  47  

  Kazakhstan  

  64  

  48  

  Népal  

  64  

  49  

  Koweït  

  64  

  50  

  Malaisie  

  63  

Plus de 360 millions de chrétiens subissent un niveau élevé de persécution et de discrimination à cause de leur foi. Nos analystes ont regroupé en trois chapitres les principales tendances mondiales actuelles dans la persécution des chrétiens

Télécharger les principales tendances de l’Index mondial de persécution 2022 en format PDF

L'Index mondial de persécution mesure les conditions qui mènent à la persécution dans cinq sphères de la vie, ainsi que les actes de violence commis contre les chrétiens et les églises. Dans cet article, vous trouverez les statistiques dans les différentes catégories de violence.

Télécharger les statistiques sur la violence en format PDF.

 

 

La liberté de religion est clairement définie dans l'article 18 de la Déclaration universelle des droits de l'homme. En revanche, il n'existe pas de définition universellement reconnue de la persécution. Comment est définie la persécution chez Portes Ouvertes et pourquoi?

Télécharger l’article sur la persécution et les droits de l’homme en format PDF.

Le classement de l’Index mondial de persécution (Index) est le résultat d’un travail très méticuleux et consciencieux qui fournit des informations provenant de sources très différentes. La méthodologie a été complètement revue en 2012.

Télécharger la méthodologie de l’Index mondial de persécution en format PDF.

1

Depuis la prise de contrôle du gouvernement par les talibans le 15 août 2021, les chrétiens se cachent. La plupart sont des convertis de l’islam et sont donc considérés comme des apostats. Pour sauver son « honneur », la famille, le clan ou la tribu doit se débarrasser de tout converti connu. L'emprise des talibans de retour au pouvoir se renforçant et s'étendant à de plus en plus de districts, la situation des minorités (religieuses ou ethniques) et des femmes devient de plus en plus difficile.

2

Menée d’une main de fer par le dictateur Kim Jong-un, la société nord-coréenne rejette le christianisme. Une nouvelle loi indique même clairement qu'être chrétien et/ou posséder une bible est un crime grave et sévèrement puni. Malgré la peur d’être dénoncés, certains chrétiens parviennent à se réunir dans le plus grand secret. Les églises montrées aux visiteurs à Pyongyang servent uniquement à des fins de propagande.

3

En dépit de la crise sanitaire, le groupe islamiste radical Al-Shabaab reste très actif en Somalie, notamment dans les zones du pays qu’il contrôle. Là, les shebabs imposent et font respecter la charia dans tous les aspects de la vie des Somaliens. Les chrétiens sont toutefois menacés sur l’ensemble du territoire somalien et à la merci de ceux qui souhaitent éliminer toute trace de christianisme dans le pays.

4

La liberté d’expression n’existe pas en Libye, pas plus que la liberté de religion. La Déclaration Constitutionnelle Transitoire (2011) ainsi que le projet de Constitution de 2017 déclarent que l'islam est la religion du pays et que la charia est la principale source de législation. Les quelques milliers de chrétiens, pour la plupart venus d’Afrique Subsaharienne, s’exposent au rejet et à la violence de la population.

5

L'Église est composée majoritairement de chrétiens yéménites d’arrière-plan musulman et de leurs enfants qui doivent vivre leur foi en secret. S’ils sont découverts, ils risquent d’être détenus et interrogés par les autorités. Ils deviennent aussi la cible de fortes pressions de la part de leurs familles et des groupes islamiques radicaux qui menacent les apostats de mort s'ils ne reviennent pas à l’islam.

6

L'Érythrée est considérée comme l'un des pays les plus répressifs au monde. Les protestations politiques sont interdites et il n'y a pas de médias indépendants dans le pays. L’unique parti politique s’appuye sur le culte de la personnalité du président Afwerki. Le gouvernement ne reconnaît que trois dénominations - orthodoxe, catholique et luthérienne. Ceux qui ne font pas partie de ces groupes ou ceux qui veulent se distancier du pouvoir risquent d'être persécutés par l'État et ciblés par une surveillance permanente (écoutes téléphoniques, bande passante limitée, réseau de citoyens chargés d'espionner leurs voisins, etc.).

7

Au Nigéria, et notamment au Nord du pays, les chrétiens souffrent de plusieurs mécanismes de persécution dont les principaux sont l’extrémisme islamique et l’hostilité ethnico-religieuse. Cela s’ajoute aux problèmes de corruption et de crime organisé. Les chrétiens continuent d'être attaqués de manière indiscriminée et brutale dans le Nord du pays. La violence s'est poursuivie sans relâche malgré les restrictions liés à la crise sanitaire.

8

La situation des chrétiens s’est détériorée quand le Pakistan est devenu un État officiellement musulman en 1947. Les églises historiques bénéficient d’une certaine liberté de fonctionnement mais elles sont étroitement surveillées et régulièrement la cible d’attentats. Les églises les plus actives et qui témoignent de leur foi à l’extérieur sont davantage persécutées. Les chrétiens, quelle que soit leur origine, sont considérés comme des citoyens de seconde zone.

9

L’Iran est une république islamique contrôlée par des religieux islamiques chiites. Tout influence occidentale y est bannie car assimilée à la chrétienté. Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, tire toutes les ficelles politiques du pays tandis que le président nouvellement élu, Ebrahim Raisi, est connu pour ses positions islamiques ultra-conservatrices. Auparavant à la tête du système judiciaire, il est impliqué dans l'exécution de milliers de dissidents iraniens.

10

La Constitution indienne déclare que le pays est un État laïque mais les extrémistes hindous militent pour la modifier et faire de l'hindouisme la religion nationale. Ils veulent également imposer une législation anti conversion dans tout le pays. Officiellement aboli, le système des castes - une stratification hiérarchique de la société datant de plusieurs siècles - reste omniprésent en Inde. La plupart des chrétiens sont issus des castes inférieures.