20.12.2018 /
Pakistan
/ news

Pakistan: 2 frères chrétiens condamnés à mort

À quelques jours des fêtes de fin d'année, deux chrétiens pakistanais ont été condamnés à la peine de mort pour blasphème. Les faits datent de 2011.

Au Pakistan, Qaisar et Amoon Ayub, deux frères chrétiens, ont été condamnés le 13 décembre à la peine de mort pour blasphème.

Qaisar et Amoon Ayub comptent faire appel de cette décision devant la Haute Cour de Lahore. Les deux frères ont été arrêtés en 2014 et sont incarcérés depuis à la prison de district de Jhelum, dans la province du Pendjab, à 200 km au Nord de Lahore. 

C'est à leur retour après 4 ans de fuite hors du Pakistan, que Qaisar a appris les charges pour blasphème qui pesaient sur eux. Les deux frères auraient affiché du «contenu irrespectueux» sur leur site web, d'après le journal AsiaNews. 

Tous deux sont mariés et Qaisar a trois enfants. Son emprisonnement a affecté sa famille, en particulier son fils de 14 ans qui souffre de troubles mentaux.

Les menaces islamistes ralentissent la justice

Nasir Saeed, directeur du Centre for Legal Aid, Assistance and Settlement (CLAAS-UK) qui a représenté les frères, craint que, comme dans le cas d'Asia Bibi, Qasir et Amoon doivent attendre des années pour obtenir justice: «À cause des menaces des extrémistes, les tribunaux inférieurs transfèrent leur responsabilité à la cour supérieure et il faut des années pour prouver l'innocence de l'accusé.»

Un cadeau de Noël aux minorités religieuses du Pendjab

La condamnation de Qaisar et Amoon intervient au moment où le gouvernement du Pendjab annonce un programme de subventions comme cadeau de Noël anticipé aux minorités religieuses.

Dans cet État partagé entre l'Inde et le Pakistan, une petite révolution se met en place. M. Ejaz Alam Augustine, ministre des Droits de l'Homme et des Minorités au Pendjab a déclaré offrir avant Noël des avances de salaire aux employés chrétiens et un jour de congé à Noël (bien que le 25 décembre soit également l'anniversaire du fondateur du Pakistan). Il a aussi affirmé : «Après Noël le gouvernement du Pendjab introduira un ensemble législatif complet qui comprendra la mise à jour des lois chrétiennes de la famille et de meilleurs mécanismes pour fournir un quota de 5% d'emplois.»

Malgré ces efforts, la liberté religieuse est loin d'être respectée au Pakistan. La minorité chrétienne est sous le joug des extrémistes. Le cas d'Asia Bibi reste dans les mémoires. Cette chrétienne a passé 9 ans dans le couloir de la mort avant d'être libérée en octobre, ce qui a suscité de nombreuses contestations.