30.05.2018 /
Pakistan
/ news

Pakistan: 14 ans de prison pour viol sur une fillette chrétienne

Un jeune homme vient d'être condamné à 14 ans de prison et à une amende de 200 000 roupies pour le viol d’une fillette chrétienne, il y a 4 ans au Pakistan.

Ce genre de condamnation arrive rarement au Pakistan : un homme a été condamné à 14 ans de prison pour avoir violé Saira, une fillette âgée de 7 ans, appartenant à la minorité chrétienne. Il devra aussi payer une amende de 200 000 roupies. Le verdict a été rendu le 2 mai dernier. Le condamné, Fakhr-i-Alam avait 17 ans au moment des faits. Il a fait appel du jugement rendu par la Cour pakistanaise.

Les 3,9 millions de chrétiens pakistanais constituent la minorité la plus pauvre dans cette société islamisée. Le Pakistan se classe au 5e rang de l’Index Mondial de Persécution. Les crimes dont les chrétiens sont victimes en toute impunité sont monnaie-courante.

La petite Saira, une victime de plus

Le 20 avril 2014, Saira Bibi, 7 ans, se rendait dans une boutique à proximité de son domicile à Daska (district de Sialkot province du Pendjab), quand Fakhr-i-Alam l’a kidnappée et violée. Il a pris la fuite quand les frères de Saira sont arrivés pour la sauver. 

Sa famille reçoit des menaces

La famille de Saira a subi des pressions pour l’empêcher de se rendre à la police. Aujourd’hui, toujours stigmatisée sur le plan social car elle manque de moyens, elle fait aussi face à des menaces. Shaguftah Bibi, la mère de la jeune victime raconte : 

 «Quelques jours avant la décision du tribunal, mon mari travaillait avec un propriétaire à proximité, qui l'a retiré du service parce que nous avions refusé de retirer notre plainte.» Elle ajoute : «Deux hommes ont pris à partie mon fils Shahbaz pour lui dire que nos quatre fils en subiraient maintenant des conséquences.»

La famille a dû quitter le village pour vivre sur le bord de la route, mais ne perd pas espoir. «Dieu est avec nous, et nous n’avons pas peur de quoi que ce soit» affirme Shaguftah Bibi.

Au Pakistan, environ 700 filles et femmes chrétiennes sont enlevées chaque année, et dans certains cas, violées puis mariées de force à des hommes musulmans de la communauté.