15.11.2018 /
Népal
/ news

Népal: 4 chrétiennes arrêtées pour prosélytisme

4 chrétiennes, ont été arrêtées le 4 novembre au Népal. Leur crime? Avoir fait du porte-à-porte pour parler de leur foi.

Au Népal, 4 chrétiennes sont accusées d'avoir tenté de convertir, de force, des personnes au christianisme. Elles ont été arrêtées le 4 novembre, dans la région de Butawal, près de la capitale Katmandou.

Yasura Owa, âgée de 49 ans, et Makihikula, 44 ans, sont Japonaises. Pushpa Ghimire, 25 ans, et Tirthamaya Ghale, âgée de 35 ans sont Népalaises. 

Les chrétiens sont livrés à une justice partiale

Alors qu'elles allaient de maison en maison pour apporter le message de l'Évangile, les 4 chrétiennes ont été suivies et filmées par les habitants. Les images ont été transmises à la police, qui a ensuite procédé aux arrestations. 

Depuis l'été dernier, les conversions religieuses et le fait de «porter atteinte aux sentiments religieux» sont devenus des infractions pénales au Népal. La minorité chrétienne népalaise craignait que cette nouvelle loi ne soit utilisée à mauvais escient par ceux qui veulent régler des comptes. Leur crainte était fondée. Selon Sajan K. George, président du Conseil mondial des chrétiens indiens : «Bien que la Constitution définisse le Népal comme une république laïque et démocratique, sa définition du terme 'laïque' semble protéger l'hindouisme.» 

Dans ce pays dit laïc, le gouvernement semble plutôt vouloir empêcher la propagation du christianisme. Depuis la promulgation de la nouvelle Constitution en septembre 2015, la conversion à une autre religion que l'hindouisme est punissable; le prosélytisme y est interdit. 

Les dalits, «intouchables» dans le système des castes

Le problème dans cette affaire est qu'elle ne concerne pas seulement la religion. Les 4 chrétiennes ont aussi touché à l'échelle des valeurs sociales au Népal, en s'adressant à des dalits et des membres de tribus nomades. 

L'organisation de la société népalaise repose essentiellement sur le système de castes caractérisant la plupart des sociétés hindouistes. Le terme «dalit» signifie littéralement «piétiné» et fait référence aux personnes des classes sociales dites inférieures, traitées comme «intouchables» dans le système des castes.

Comme en Inde, marginalisés et humiliés, les dalits occupent souvent des emplois subalternes, tout en vivant à l'écart dans les zones rurales. Ils ne sont pour la plupart même pas autorisés à côtoyer les personnes des castes supérieures. Les dalits hindous, sikhs et bouddhistes font aujourd'hui partie des «castes répertoriées». Ils ont donc certains privilèges comme l'éducation gratuite, des emplois au gouvernement et des sièges dans les assemblées législatives des États. En revanche, les dalits musulmans et chrétiens sont totalement mis à part et n'ont aucun droit. (Source : Asia News)

Les chrétiens représentent 4 % de la population du Népal, en grande majorité hindoue.