27.06.2018 /
Erythrée
/ news

Erythrée: un pasteur relâché après 11 ans d'emprisonnement

Oqbamichel Haiminot, pasteur évangélique, a retrouvé la liberté après avoir passé 11 ans en prison au Camp Mitire, au Nord-Ouest de l'Érythrée.

C'est un vrai soulagement et une grande joie pour les chrétiens érythréens. Le pasteur Oqbamichel Haiminot a été relâché après 11 ans de prison dans le camp Mitire, au Nord-Ouest de l'Érythrée. 

Responsable de l'église Kale Hiwot (Parole de Vie) à Asmara la capitale d'Érythrée, il avait été arrêté en 2007. Bien qu'aucune charge n'ait été retenue contre lui, le pasteur a passé 11 ans consécutifs en prison. 

Il n'en n'était pas à sa première arrestation. En 2005, il avait déjà été arrêté après avoir participé à une cérémonie de mariage protestant, à Barentu. Après 10 mois de confinement, suivis de travaux forcés au camp militaire de Sawa, le pasteur Haiminot avait fait l'objet d'un traitement spécial car il a refusé de renoncer à sa foi. En tout, il aura passé 13 ans en prison. 

Des dizaines de chrétiens enfermés

En Érythrée, minuscule pays de la Corne de l'Afrique, et 6ème dans l'Index mondial de persécution, la principale source de persécution est la dictature imposée par l’État. Une loi promulguée en 2002 interdit la pratique religieuse en dehors des confessions orthodoxe, catholique, évangélique luthérienne et de l'islam sunnite.

Ce pays est doté d'un impressionnant réseau de prisons et de camps de concentration militaires. Des dizaines de chrétiens sont enfermés en raison de leur foi. Plusieurs sont morts sous la torture ou par manque de soins en détention. Des milliers d'érythréens continuent à fuir le pays.