08.03.2021 / Nigeria / news

Près de sept ans après l’attaque de l’école publique de jeunes filles de Chibok par Boko Haram, 112 des adolescentes enlevées sont toujours en captivité. L’islamisation cruelle par le biais d’agressions, d’enlèvements et de viols se poursuit. Portes Ouvertes a apporté un soutien émotionnel et pratique à de nombreuses rescapées des enlèvements de Boko Haram et à d’autres victimes de violence sexiste au Nigeria.

08.03.2021 / Mexique / news

Silvia et Leopoldo ne vivent plus dans le village où ils ont grandi, vécu et élevé leurs trois enfants. Le pasteur évangélique et son épouse ont dû quitter leur terre natale – un endroit perdu à l’intérieur des terres, dans l’État d’Oaxaca, au sud du Mexique – car ils y étaient persécutés pour avoir tourné le dos à la religion traditionnelle.

05.03.2021 / news

Cibler hommes et femmes avec une persécution spécifique selon leur sexe porte atteinte non seulement à un individu mais à toute une communauté. C’est ce que révèle notre rapport 2021 sur la persécution selon le genre. Rendant plus vulnérables encore ceux qui le sont déjà, la pandémie exacerbe les persécutions et l’opposition à laquelle de nombreux chrétiens doivent faire face. Face à ces problèmes complexes, le rapport propose des pistes pour renforcer la résilience de l’Église persécutée.

26.02.2021 / Algérie / news

Trois chrétiens ont été condamnés pour blasphème, en janvier 2021 en Algérie. Ces arrestations injustifiées s’ajoutent aux difficultés pour les chrétiens de voir les lieux de cultes fermés durant le Covid-19 réouvrir leurs portes. Et rappellent le statut précaire des Églises dans le pays. En effet, sur les 13 églises fermées de force depuis 2018, seules 3 ont obtenu gain de cause auprès des autorités après avoir déposé plainte. Dans ce contexte hostile, les chrétiens algériens développent de nouvelles manières de vivre et témoigner de leur foi.

19.02.2021 / Myanmar / news

La récente prise de pouvoir par les militaires fait craindre de nouvelles restrictions pour les églises. Dans la région de Bago, des centaines de chrétiens ont déjà vus leurs habitations détruites et ont été contraints à fuir dans la jungle, malgré le froid.
Les liens entre l’armée et le mouvement bouddhiste radical sont connus. Cela explique que depuis des décennies, au Myanmar, les chrétiens sont régulièrement menacés par l'armée. Si ces faits restent cachés, c’est principalement en raison des endroits très reculés dans lesquels ils se déroulent.