07.05.2021 /
Vietnam
/ news

Vietnam: Les prières exaucées d'une maman

À cause de sa foi, Y Bi*, une maman chrétienne, a été séparée de sa fille en 2018 et expulsée de force de son village. Deux ans plus tard, notre équipe la rencontre à nouveau. Quelle différence! 

Y Bi appartient à la tribu des Sedang, une minorité ethnique des hauts plateaux du centre du Vietnam. Il y a huit ans, elle a décidé de suivre Jésus. Dans sa tribu, les chrétiens sont persécutés, alors elle a gardé sa foi secrète. Mais son mari et les villageois ont fini par se rendre compte qu'elle était devenue disciple de Jésus. 

Expulsion

Lors de notre première rencontre, Y Bi raconte en larmes: «Les policiers du village m'ont tiré les cheveux et m'ont traînée hors du village. Ma fille était en pleurs. J'ai expliqué aux policiers que mon mari et mon enfant étaient dans le village et que je ne voulais pas partir. Comme je résistais, ils ont attaché mes jambes. J'ai été conduite hors du village à l'arrière d'une moto. Ils m'ont prévenue que les gens du village me tueraient si je revenais.»

Refuge

Elle trouve refuge dans un autre village. Début 2019, l'équipe de Portes Ouvertes lui rend visite sur place pour l'encourager. Et lui fournit un terrain. Peu après cette rencontre, Dieu répond à l'une des prières de Yi Bi. Sa mère découvre également la foi chrétienne et s'installe avec elle dans son nouveau logement. Ensemble, elles se rendent régulièrement à l'église.

En 2020, juste avant que le monde ne soit touché par le coronavirus, notre équipe la rencontre à nouveau. Quelle transformation chez cette jeune femme!

Encore des prières exaucées

Autrefois timide et éplorée, Y Bi respire désormais la confiance. Ses yeux s'illuminent de joie lorsqu'elle dit: «Venez chez moi et voyez ce que Dieu a fait!» 

En juillet 2019, Y Bi avait rassemblé tout son courage pour se rendre dans son ancien village. Elle n'a pas obtenu la permission d'y vivre à nouveau, mais elle a réussi à faire venir sa fille avec elle! La fillette a maintenant huit ans et peut aller à l'école dans le nouveau village. Y Bi déclare: «C'est merveilleux d'avoir ma fille à mes côtés. Je loue Dieu pour cela.»

*Nom modifié pour des raisons de sécurité