Actualité Vietnam | 24 novembre 2022
Vietnam: «Nous croyons en Dieu. Pourquoi nous l'interdire?»

 

 
Show: true / Country: Vietnam / Vietnam
Au Vietnam, trois responsables d'église ont été arrêtés. Leurs biens ont été confisqués ou détruits, mais ils refusent de renier Dieu.

Trois responsables d'église, Hung, Long et Viet*, ont été arrêtés le mois dernier au centre du Vietnam. Selon les autorités, les trois chrétiens auraient volé du riz à d'autres villageois.

Fausses accusations et persécutions

En réalité, «c'est le motif invoqué par la police pour avoir une raison valable d'expulser ces chrétiens de la communauté», explique Isaac*, partenaire de Portes Ouvertes. Les trois hommes ont été battus, leur électricité et leur arrivée d'eau ont été coupées. Leur récolte de riz, leurs animaux, leurs maisons et tout ce qui leur appartenait a été confisqué ou détruit... Leurs enfants n'ont plus le droit d'aller à l'école... Dans le village, quatre familles, dont celles de Hung, Long et Viet, soit seize personnes, sont persécutées à des degrés divers. 

Sanction implacable

La région a été un haut lieu de persécution pour les chrétiens ces dernières années et les autorités ont interdit aux villageois d'avoir une autre religion que l'animisme et le bouddhisme. Comme l'explique Isaac: «Toute personne qui croit en Dieu est battue, sa maison est démolie, et elle est chassée du village.» 

Face à la violence, la confiance  

Quand les quatre familles sont devenues chrétiennes et ont commencé à organiser des réunions dans leurs maisons, elles ont tout de suite été violemment persécutées. Mais les chrétiens ont toujours refusé de renier Jésus et sont restés fermes dans leur foi. Ils ont déclaré à leurs persécuteurs: «Nous croyons en Dieu, il n'y a rien de mal à cela. Pourquoi nous l'interdire?»

Tout au long de leur épreuve, l'église locale partenaire de Portes Ouvertes a fourni des vêtements et de la nourriture à ces familles. Mais aujourd'hui, les trois responsables sont en prison. Ils comptent sur nos prières!

Une loi mal appliquée

En 2018, le Vietnam a adopté une loi sur les croyances et la religion. Elle est certes restrictive, mais elle reconnaît officiellement certaines églises. Mais cette législation vietnamienne qui permet la pratique du christianisme est souvent mal appliquée. 

Pour Vo Van Ai, président du Comité Vietnamien des Droits de l'Homme, les défenseurs des droits humains sont profondément préoccupés par le fossé qui existe entre la rhétorique du gouvernement et la dure réalité vécue au quotidien par les Vietnamiens. «La persécution des minorités religieuses reste généralisée», dénonce-t-il. 

Le Vietnam se situe actuellement au 19e rang de l’Index mondial de persécution. 

* Prénoms d’emprunt


 

Restez connectés
Abonnez-vous à notre Newsmail, pour lire des témoignages de chrétiens persécutés et découvrir comment il est possible de les soutenir.
Notre site utilise des cookies

Sauvegarder

Nous utilisons des cookies essentiels et d'autres technologies sur notre site Web, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience de l’utilisateur. Ils sont notamment utilisés pour vous offrir une possibilité de don sécurisé et pour une évaluation anonyme des accès à notre site. En outre, ils nous permettent de partager nos vidéos YouTube sur le site. Selon la fonction, des données sont alors transmises à des tiers et traitées par ces derniers. Vous trouverez plus de détails sur l'utilisation de vos données dans notre Déclaration de protection des données. Vous pouvez à tout moment révoquer ou modifier votre choix.

Accepter tous les cookies
 
Accepter la sélection