Communiqué de presse Vietnam | 13 août 2022
Vietnam: une famille expulsée du village à cause de sa foi

 

 
Show: true / Country: Vietnam / Vietnam

Au Vietnam, une famille vient d'être expulsée de son village à cause de sa foi. La loi qui régit le droit à la liberté religieuse est pourtant en leur faveur, mais largement ignorée.

Le 4 juin 2022, les autorités du village de Na Ngoi ont voté l'expulsion de la famille de Xong Ba Thong au Vietnam. Cette décision a été prise après des années de harcèlement vis-à-vis de cette famille chrétienne. Les villageois n'ont jamais accepté sa conversion au christianisme, même si elle fréquente une église reconnue par l'État.

Pressions de plus en plus fortes

La famille s'est convertie en 2017 grâce à des émissions chrétiennes diffusées à la radio. Très rapidement, les autorités locales ont commencé à faire pression pour que la famille renonce à sa foi. Visites à domicile, convocations régulières à la municipalité... En vain. Les chefs locaux ont ensuite confisqué la charrue dont la famille se servait pour exploiter son terrain, la privant ainsi de ses revenus. Puis ils lui ont coupé l'électricité. Et finalement ils ont voté l'expulsion des 13 membres de la famille. Xong Ba Thong et les siens ne peuvent même plus récupérer à la mairie leurs documents d'état civil tels que les certificats de naissance.

Une loi mal appliquée

Pourtant, la législation vietnamienne permet la pratique du christianisme. En 2018, le Vietnam a adopté une loi sur les croyances et la religion. Elle est certes restrictive, mais elle reconnait officiellement certaines églises. Dont l'Église évangélique du Vietnam que fréquente la famille Xong Ba.

«Quand une délégation du district est venue me voir pour me faire renoncer à ma foi, je leur ai montré le texte de cette loi. Mais ils m'ont dit qu'elle ne s'appliquait pas dans notre province. Ils ont dit que personne dans le village n'avait de religion et que nous avions gravement porté atteinte à l'unité du village en nous convertissant au christianisme», rapporte Thong.

Un pasteur Hmong précise: «Cela arrive souvent, et depuis longtemps. Souvent, les autorités locales ne comprennent pas la législation vietnamienne en matière de religion.»

Le gouvernement vietnamien, communiste, est suspicieux à l'égard des religions. Notamment du protestantisme, qui a beaucoup progressé parmi les minorités ethniques comme les Hmong ou les Montagnards. Il craint que ces chrétiens ne soient influencés par l'Occident et ne provoquent des troubles. C'est pourquoi le régime envisage de durcir la loi de 2018 pour renforcer son contrôle sur les organisations religieuses.


 

Restez connectés
Abonnez-vous à notre Newsmail, pour lire des témoignages de chrétiens persécutés et découvrir comment il est possible de les soutenir.
Notre site utilise des cookies

Sauvegarder

Nous utilisons des cookies essentiels et d'autres technologies sur notre site Web, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience de l’utilisateur. Ils sont notamment utilisés pour vous offrir une possibilité de don sécurisé et pour une évaluation anonyme des accès à notre site. En outre, ils nous permettent de partager nos vidéos YouTube sur le site. Selon la fonction, des données sont alors transmises à des tiers et traitées par ces derniers. Vous trouverez plus de détails sur l'utilisation de vos données dans notre Déclaration de protection des données. Vous pouvez à tout moment révoquer ou modifier votre choix.

Accepter tous les cookies
 
Accepter la sélection