Communiqué de presse Vietnam | 04 juillet 2022
Vietnam: une église accusée d'avoir propagé le Covid-19

 

 
Show: true / Country: Vietnam / Vietnam

Le couple pastoral de la Mission Revival Ekklesia (REM) fait l'objet d'une enquête judiciaire au Vietnam. Leur église est accusée d'avoir été un foyer de contamination au Covid-19. 

Vo Xuan Loan et son époux Phuong Van tan sont tous les deux pasteurs de l'église Mission Revival Ekklesia (REM) à Hô Chi Minh-Ville au Vietnam. Ils sont actuellement dans le collimateur de la justice vietnamienne. Cette dernière accuse leur église d'avoir été un foyer épidémique du Covid-19 en 2021. Suite à cette accusation, l'assemblée n'a plus le droit de se réunir le dimanche. 

Surveillés constamment

En avril 2021, un couple de chrétiens qui a assisté à un culte dans l'église REM a contracté le virus. Par la suite, des fonctionnaires de l'État vietnamien ont identifié d'autres cas positifs en relation avec l'église. Ils l'ont alors qualifiée de foyer épidémique. Loan se rappelle: «Il y avait des départs en vacances à cause de la fête nationale. Il y avait beaucoup de mouvements de population. Les gens arrivaient et quittaient Ho Chi Minh Ville par avion. Une situation propice à la circulation du virus.» Elle précise:

«Mais que ce soit sur internet ou dans la rue, on s'est déchainé contre nous.»

Depuis, le couple est constamment sous surveillance. Une caméra, en face de chez eux, enregistre leurs moindres faits et gestes. Si Loan et Tan ont de la visite, les voisins le rapportent à la police. Une situation qui a affecté leur fils atteint de schizophrénie. Le couple ne peut plus non plus sortir du pays. Loan a essayé par 2 fois de faire refaire son passeport, sans succès.

Hausse de la persécution 

Pendant la pandémie, la persécution s'est renforcée pour tous les chrétiens vietnamiens. Ils ont été discriminés sur leur lieu de travail ou dans la recherche d'un logement. Certains locataires ont été expulsés par leur propriétaire. Des étudiants ont été exclus de leurs écoles parce qu'ils étaient membres d'une église. Des parents ont retiré leur enfant d'une école maternelle parce que le professeur fréquentait la REM. Le pasteur d'une église sœur de la REM a été sauvagement battu et a dû suivre un traitement pendant 8 mois avant de se remettre.  

Malgré les persécutions, les incompréhensions, les discriminations et les critiques, REM a continué à répandre l'amour et la bonté en tendant la main aux personnes touchées par le Covid-19. 

Pendant toute la pandémie, de nombreux chrétiens persécutés dans le monde ont été discriminés. 

 

 

 


 

Restez connectés
Abonnez-vous à notre Newsmail, pour lire des témoignages de chrétiens persécutés et découvrir comment il est possible de les soutenir.
Notre site utilise des cookies

Sauvegarder

Nous utilisons des cookies essentiels et d'autres technologies sur notre site Web, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience de l’utilisateur. Ils sont notamment utilisés pour vous offrir une possibilité de don sécurisé et pour une évaluation anonyme des accès à notre site. En outre, ils nous permettent de partager nos vidéos YouTube sur le site. Selon la fonction, des données sont alors transmises à des tiers et traitées par ces derniers. Vous trouverez plus de détails sur l'utilisation de vos données dans notre Déclaration de protection des données. Vous pouvez à tout moment révoquer ou modifier votre choix.

Accepter tous les cookies
 
Accepter la sélection