12.10.2018 /
Turquie
/ news

Turquie: le pasteur Brunson libéré et autorisé à quitter le pays

Andrew Brunson, le pasteur américain accusé d'espionnage contre la Turquie et maintenu en détention pendant deux ans, a été libéré et peut désormais quitter le pays.

C'est un soulagement pour le pasteur Brunson et toute sa famille. Il a été libéré à l'issue de son audience dans un tribunal turc aujourd'hui, et devrait quitter le pays dès ce soir. L'audience, qui s'est déroulée dans un complexe pénitentiaire à Izmir, une ville côtière, a duré près de six heures. La décision du tribunal à 16h28 a mis fin à l'épreuve de Brunson. 

Lors de son audience, le tribunal a bel et bien condamné le pasteur Brunson pour terrorisme et complicité dans le coup d'Etat manqué de 2016 contre le président turc Recep Tayyip Erdogan, mais le pasteur américain a tout de même été relâché à l'issue du procès en raison du temps déjà passé en détention par le prévenu et de sa bonne conduite.

Étendue géopolitique
Le cas du pasteur américain Andrew Brunson, emprisonné en Turquie, retient depuis plusieurs mois l'attention de l'opinion publique. Ces mois derniers, le président américain Donald Trump et son vice-président Mike Pence ont à plusieurs reprises pris la défense de Brunson. Avant son arrestation, le pasteur américain avait dirigé une petite paroisse dans la ville côtière d'Izmir, dans l'ouest de la Turquie. Fin juillet, un tribunal a libéré Andrew Brunson de son assignation à résidence, mais lui a refusé la libération pure et simple, exigeant de lui qu'il porte un bracelet électronique à la cheville.
Washington a réagi à ces privations de liberté à l'encontre de l'un de ses citoyens par des sanctions contre deux ministres turcs et a doublé les droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance de Turquie. Dans le même temps, la livre turque s'est effondrée et les craintes d'une crise économique ont augmenté - au final, la monnaie turque a perdu 40 % de sa valeur depuis le début de l'année.