13.07.2018 /
Erythrée
Ethiopie
/ news

Réconciliation Erythrée – Ethiopie: Un espoir pour les chrétiens persécutés

Un signe d’espoir pour les chrétiens d'Erythrée et d'Ethiopie: pour la première fois après 20 ans de rupture diplomatique, enfin une perspective de paix entre les deux pays.

Les relations se réchauffent entre l'Ethiopie et l'Erythrée. Les deux pays étaient en désaccord depuis le dernier conflit armé (1998 - 2000) et l'indépendance de l'Erythrée en 1993. Aujourd'hui, le dialogue est retrouvé et une délégation érythréenne vient de se rendre en Ethiopie.

Les négociations de paix laissent espérer des conséquences positives pour les chrétiens d'Erythrée et d'Ethiopie qui font tous deux partie de l'Index mondial de persécution:

• En Erythrée (6e rang de l’Index), l’Eglise clandestine pourrait être reconnue et la conscription obligatoire pourrait être assouplie, ce qui entraînerait la libération de centaines de chrétiens internés.

• En Ethiopie (29e rang de l’Index), certains responsables d’églises perçus comme des opposants politiques pourraient être libérés et les restrictions sur la liberté d’expression (sites web et chaînes TV bloqués) seraient peut-être levées.

L'Erythrée a invoqué le conflit avec son voisin éthiopien pour justifier la conscription obligatoire. Un système à durée illimitée où les appelés réduits à la servitude sont parfois soumis à la torture. Les chrétiens des églises non reconnues par l’Etat courent le risque d’être arrêtés à tout moment. On estime que plusieurs centaines de chrétiens sont emprisonnés en Erythrée, dont certains, des pasteurs, détenus depuis plus de dix ans.

La société éthiopienne structurée en tribus et l’appartenance religieuse forgent les identités. «Le gouvernement, méfiant, restreint la liberté religieuse: la diffusion et les activités religieuses dans les écoles sont interdits», notent des collaborateurs de Portes Ouvertes. L'Eglise orthodoxe éthiopienne, très influente, exerce une pression sur les chrétiens d'autres confessions. Certains ont été victimes de harcèlement et même d'attaques.

Ce rapprochement entre l'Ethiopie et l'Erythrée sera-t-il mis à profit pour améliorer la situation des chrétiens persécutés dans les deux pays? Nos frères et sœurs l’espèrent et prient pour que se lèvent des hommes de bonne volonté.