01.05.2021 /
Turquie
Syrie
Irak
/ news

La persécution redessine la géographie du christianisme

Une étude récente montre que la population chrétienne a baissé dans plusieurs régions du monde, notamment à cause de la persécution. 

Dans sa 3ème édition publiée par Edinburgh University Press, l'encyclopédie chrétienne mondiale dresse une nouvelle carte du christianisme dans le monde. Sans surprise, elle note que l'Afrique du Nord et le Moyen Orient se sont vidés de leur population chrétienne. La région qui regroupe l'Irak, la Syrie, Gaza, la Cisjordanie et la Turquie comptait 12,7% de chrétiens en 1900. Ils ne sont plus que 4,2% en 2020.

L'Eglise irakienne «proche de l'extinction»

En 2019, un responsable d'église irakien avait déclaré au gouvernement britannique que l'Église dans son pays était «proche de l'extinction.» En Irak et en Syrie, le terrorisme de l'État Islamique et la guerre civile ont poussé beaucoup de chrétiens à fuir.

Quant à la Turquie, elle comptait 22% de chrétiens en 1900. Avec la montée du sentiment de nationalisme religieux dans le pays, les chrétiens sont discriminés et persécutés malgré une tolérance théorique. Ils ne sont plus que 0,2% aujourd'hui. 

Il n'est donc pas surprenant que l'on retrouve ces pays dans la partie haute de l'Index Mondial de Persécution qui recense les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés. L'Irak et la Syrie sont parmi les 15 premiers, et la Turquie, qui était au 36ème rang l'année dernière est désormais 25ème.

Déclin ou redéploiement?

Malgré ces statistiques alarmantes, le nombre de chrétiens dans le monde n'a pas beaucoup changé en 120 ans. L'encyclopédie, qui s'intéresse au nombre de chrétiens, aux dénominations auxquelles ils sont affiliés et à la manière dont ils se répartissent géographiquement, estime qu'en 1900, on comptait 34,5% de chrétiens. En 2020, ce chiffre est de 32,3%. Ce qui a changé en revanche, c'est leur répartition géographique à la surface du globe. Auparavant, les chrétiens se concentraient principalement en Europe et en Amérique du Nord. Aujourd'hui, c'est dans les pays du Sud qu'ils sont les plus nombreux. La persécution, notamment dans les pays musulmans, la sécularisation du monde occidental et l'évangélisation de régions de tradition non chrétienne sont responsables de ces évolutions.