27.08.2022 /
Nigeria
/ news

Nigéria: quand les chrétiens sont des cibles privilégiées

Au Nigéria, alors que la situation sécuritaire ne cesse de se dégrader, les victimes chrétiennes sont de loin les plus nombreuses.

Tous les jours, des civils sont enlevés et tués au Nigéria. Parmi ces victimes, les chrétiens sont surreprésentés. En plus de la violence qui touche tous les Nigérians, les chrétiens sont spécifiquement pris pour cible par les groupes djihadistes.

Le 19 juillet, des hommes armés ont enlevé 2 prêtres dans l'état de Kaduna, au Centre du pays. Deatus Cléopas a réussi à s'enfuir mais John Mark Cheitnum a été tué par ses ravisseurs. Depuis le début de l'année 2022, au moins 20 prêtres ont été enlevés au Nigéria dont 5 sur la seule première semaine de juillet.

Une large majorité de victimes chrétiennes

L'Observatoire de la liberté religieuse en Afrique a publié un rapport portant sur la période allant du 1er octobre 2019 au 30 septembre 2021. Il constate que les attaques menées par des groupes armés ne cessent de se multiplier et qu'elles font toujours plus de victimes au sein de la population civile. Il met également l'accent sur 2 phénomènes. 

Le premier, c'est que les victimes chrétiennes sont beaucoup plus nombreuses que les autres. En 2020, 3163 chrétiens ont été tués contre 1005 nigérians d'une autre confession. En 2021, ces chiffres sont de 4303 victimes pour 1230 victimes qui ne sont pas chrétiennes.

Le second, c'est que les attaques sont particulièrement nombreuses pendant la saison agricole, ce qui a un plus grand impact sur la vie des victimes et de leurs familles que les attaques à un autre moment de l'année. Le rapport en déduit que «cette découverte renforce le soupçon que les assaillants visent à tuer ou à affamer leurs victimes, en particulier les chrétiens du Nord du Nigéria.»

Visés pour leur foi

Si la population chrétienne est particulièrement touchée, c'est bien à cause de sa foi. En effet, les violences sont le fait de groupes armés qui ont un agenda djihadiste. C'est le cas de Boko Haram, de l'État islamique en Afrique de l'Ouest ou encore des éleveurs islamistes peuls. Le 10 mai 2022, le groupe État islamique a publié une vidéo dans laquelle 20 chrétiens nigérians étaient exécutés. La vidéo mentionnait qu'il s'agissait d'un avertissement à l'intention de tous les chrétiens du monde. En 2020, le pays est repassé dans le top 10 de l'Index mondial de persécution, qui recense les 50 pays où il est le plus dangereux de vivre sa foi. Cette année il occupe la 7ème place. C'est également le pays où le taux de violence envers les chrétiens est le plus élevé.