26.04.2019 /
Nigeria
/ news

Nigéria: plus de 40 chrétiens tués à Pâques

À Pâques, le Nigéria a aussi été le théâtre de violentes attaques antichrétiennes. Bilan: au moins 40 morts. 

Au Nigéria plus de 40 personnes de confession chrétienne sont mortes dans plusieurs attentats pendant la période de Pâques. Les meurtres ont été perpétrés au Nord du pays, dans la région de la Ceinture Centrale.

  • Dimanche de Pâques, à Sabon Layi, dans l'État de Gombe: un officier de la protection civile a tué 13 jeunes lors d'une procession tard dans la nuit le 21 avril. Après une altercation avec des garçons qui régulaient la circulation (boys brigade), l'agresseur est revenu sur place, phares éteints, et a foncé sur le groupe. 9 garçons sont morts sur le coup et 4 sont décédés à l'hôpital. 32 autres ont été blessés dont 12 de façon critique. La foule s'est vengée en frappant à mort l'agresseur.
  • Vendredi saint, dans l'État de Benue: à Ikurav Tiev dans la région de Katsina-Ala, onze personnes revenant de l'église à Tse-Aye et Tse-Ngibo ont été prises en embuscade le 19 avril par des individus armés, puis tuées. Au moins 40 personnes sont portées disparues, rapporte le quotidien nigérian Vanguard. Ni l'identité des agresseurs ni leurs motifs ne sont connus à ce stade. Les malfaiteurs ont volé un véhicule et plusieurs vaches.
  • Le 17 avril à Kwande, dans l’État de Benue: à 8 heures du matin, de nombreux combattants présumés 
    peuls ont envahi le campement rural de Sendegh. Deux personnes ont été tuées, dont l'une pendant qu'elle se rendait à sa ferme, et beaucoup d'autres sont toujours portées disparues. Il y a eu des blessés. Les agresseurs ont également incendié des maisons et des magasins.
  • Dimanche des Rameaux, dans l’État du Nassarawa. Le 14 avril, vers 21 heures, des bergers peuls ont envahi le village de Kochum-Numa dans deux localités, Andaha et Akwanga. Une foule d'assaillants est arrivée dans la communauté et a massacré 17 personnes lors d'une cérémonie de baptême. Les parents sont morts et plusieurs autres personnes ont été blessées. Là encore on soupçonne les éleveurs peuls.

Ces attaques antichrétiennes se rajoutent à celles déjà rapportés dans plusieurs autres pays à Pâques: le Sri Lanka, l’Égypte, le Pakistan et le Kenya.