02.08.2022 /
Nigeria
/ news

Nigéria: attaque tragique de la famille d'un pasteur

Le 6 juillet dernier, des hommes armés ont attaqué le révérend Umaru et sa famille dans le Nord-Est du Nigéria. Le pasteur, sa femme et leur fille ont survécu, mais leurs deux fils sont morts dans l'attaque. 

Très tôt dans la matinée du mercredi 6 juillet, des hommes armés ont attaqué la résidence de la famille Umaru à Maraba, dans l'État d'Adamawa (Nord-Est du Nigéria). Le pasteur et son épouse ont été blessés et leurs deux garçons ont hélas été tués. Les hommes armés sont partis en emmenant leur fille Ijagla, âgée de 13 ans. 

Kidnappée et libérée 

Le révérend Umaru a été hospitalisé dans un état critique. Sa femme a elle aussi été admise à l'hôpital en état de choc. Le pasteur se remet de sa blessure par balle, tandis que son épouse est sortie de l'hôpital. Ijagla a été fort heureusement libérée samedi dernier. Ses frères, Fanye (24 ans) et Kefrey (19 ans) ont été enterrés la veille, le vendredi 8 juillet.

Des attaques fréquentes 

L'État d'Adamawa est régulièrement terrorisé par les insurgés de Boko Haram et d'ISWAP. Ces dernières semaines, plusieurs membres du clergé ont été soit kidnappés soit attaqués dans les États du Nord du pays. Le lundi 4 juillet, le prêtre catholique Emmanuel Silas, de l'église St Charles à Zambina, État de Kaduna, a été enlevé.

Vitus Borogo, également prêtre catholique et originaire de l'État de Kaduna, a été tué et son frère enlevé par des bandits. Ceci alors qu'il travaillait dans sa ferme le samedi 25 juin. Ses funérailles ont eu lieu la semaine suivante dans la capitale de l'État.

Ces enlèvements et ces meurtres ont eu lieu au milieu d'une vague croissante d'attaques contre la communauté chrétienne. D'autres prêtres catholiques ont également été enlevés dans les États de Katsina et d'Edo entre le mois dernier et aujourd'hui.

Sources : Punchng.com et Daily Post