25.06.2021 /
Népal
/ news

Népal: Des miracles et un vélo pour Shekhar!

Depuis qu'il est devenu chrétien, Shekhar Singh*, Népalais d’origine hindoue, a vu Dieu accomplir des miracles et des guérisons. Il raconte aussi la manière dont vos prières et votre soutien ont fait une grande différence dans sa vie et son ministère. 

Shekhar vit avec sa femme Baijanthi* et leurs deux fils étudiants dans l'est du Népal. «Je travaille comme responsable dans une Église locale. Nous sommes très pauvres, ma femme et moi vendons des légumes pour couvrir nos besoins financiers, mais nous sommes bénis de pouvoir servir Dieu.» 

Shekhar aime visiter les malades et prier pour eux. Avec sa femme, ils marchaient, parfois pendant plus de deux heures, pour rendre visite aux familles chrétiennes et organiser des réunions de prière. Il n’avait tout simplement pas les moyens de payer les rares transports publics qui circulent.

Les partenaires de Porte Ouverte ont récemment pu fournir à Shekhar une bicyclette, pour qu’il puisse atteindre plus rapidement les croyants qu'il sert: «Je n'aurais jamais pu m'offrir un aussi bon vélo. Je suis tellement reconnaissant!»

Ma femme a été complètement guérie

Le couple a découvert la foi chrétienne lors d’une épreuve: «Mon épouse était une femme hindoue très pieuse. Mais un jour, elle est tombée malade. Une partie de son corps était paralysée et aucun traitement n’avait de l’effet.» Un ami proche leur a alors suggéré de se rendre à l'église et de demander au pasteur de prier pour elle.

Ils suivent son conseil. «J'ai remarqué que dès ce jour-là, elle allait mieux, et j'ai aussi ressenti plus de paix dans mon esprit. J'ai continué à l'emmener à l'église et un mois plus tard, ma femme était complètement guérie», témoigne Shekhar. «C'était étonnant pour moi. J'ai vu les changements rapides et j'étais curieux de savoir qui était le Dieu des chrétiens. J'ai alors commencé à prêter attention à ce qui était enseigné à l'église. Mon cœur était plus en paix et j'ai finalement décidé d'accepter le Christ comme mon sauveur personnel.»

Shekhar est devenu un bénévole actif dans l'Église, se consacrant particulièrement à la prière pour les malades. Car il avait entretemps constaté que lorsqu'il priait pour les gens, ils étaient eux aussi guéris. 

La vie chrétienne et la persécution

La parenté de Shekhar ne s’est pas réjouie de la guérison de Baijanthi. Pire, le couple essuie maintenant des moqueries et doit affronter leur réprobation, lorsqu'ils ne participent pas aux coutumes hindoues. 

Shekhar a particulièrement souffert lors des funérailles de sa mère. «L'un de mes proches m'a frappé et agressé verbalement pour avoir déshonoré mes croyances et ma religion. Il a dit que j'étais un traître.» L’argent qu’il veut donner pour contribuer aux frais des funérailles lui est renvoyé à la figure. «Je n'étais pas conscient de la persécution avant, mais en étudiant la vie des disciples et en subissant ce rejet, j'ai pris conscience que la persécution fait partie de la vie du chrétien. J'ai décidé que même si je dois mourir pour le Christ, je resterai toujours ferme dans ma foi.»

* Nom changé