01.12.2018 /
Myanmar
/ news

Myanmar: recrutés de force par un groupe armé, 17 chrétiens s'enfuient

Ils avaient été enrôlés de force par un groupe armé au Myanmar. 17 jeunes chrétiens, étudiants d'écoles bibliques, ont finalement réussi à s’échapper. 24 autres sont toujours prisonniers. 

Au Myanmar, 41 étudiants suivaient des cours bibliques dans diverses églises de la région Wa au Nord de l'État Shan, frontalière de la Chine, lorsqu'ils ont été enrôlés de force. 

Parmi eux, 17 sont arrivés au fur et à mesure, par groupes de 2 ou 3, à l'église baptiste de Lahu dans la ville de Kyaing Tong, à l'Est de l'État.

Les évadés pris en charge par une communauté baptiste

Selon le pasteur Lazarus, porte-parole de la communauté baptiste ethnique Lahu dans la région, les jeunes ont fui une base de l'Armée unie de l'État Wa (UWSA) dans les collines Wa près de la frontière chinoise : «Certains d'entre eux n'ont pas mangé depuis plusieurs jours. Certains souffrent de problèmes de santé et d'autres ont maintenant des problèmes psychologiques.»

Une lutte contre les chrétiens

L'UWSA est le plus grand groupe paramilitaire ethnique non étatique du Myanmar et serait soutenu par la Chine. Sous prétexte de préserver l'unité nationale, elle persécute les chrétiens en bloquant leurs activités et en les séquestrant. 

Dans une déclaration publiée sur Facebook le 6 septembre, le groupe armé a déclaré que toutes les églises, les missionnaires, les enseignants et les membres ecclésiastiques doivent faire l'objet d'une enquête.

Ceux qui soutiennent les activités missionnaires sont punis. Il y a plus d'un mois, 92 chrétiens Lahu ont été placés en détention par ce même groupe paramilitaire.