22.05.2018 /
Myanmar
/ news

Myanmar : Des milliers de chrétiens chassés de chez eux

Ils sont 7000 réfugiés sur les routes du Myanmar. Ils ont fui les combats entre l'armée et un groupe rebelle. Les Kachin, groupe ethnique à majorité chrétienne sont persécutés de longue date.

Il y a un an, la presse relayait largement la crise affectant les Rohingyas du Myanmar. Cette fois-ci, ce sont les Kachin qui doivent fuir. La crise aura-t-elle le même écho international ? Cette ethnie à majorité chrétienne est persécutée depuis de nombreuses années au Myanmar.  

Environ 7 000 Kachin ont dû quitter leurs maisons depuis le mois d’avril. Ils sont menacés et leurs maisons ont été brûlées par les soldats du gouvernement. Mercredi 9 mai, plus de 400 réfugiés ont été contraints de rejoindre la capitale de l'État de Kachin, Myitkyina, rejoignant les 4 000 autres réfugiés déjà sur place. Le 12 mai dernier, une école missionnaire baptiste de Kachin a été visée par l'armée birmane.

Les églises locales font de leur mieux pour aider les déplacés. Ces derniers ont marché sur de longues distances, sans eau ni nourriture à travers les forêts. Mais avec la restriction imposée par l’armée, l’aide internationale est bloquée et les prix de certains produits peuvent augmenter jusqu’à cinq fois.

Au Myanmar, les minorités chrétiennes (Kachin et Karen) sont persécutées à la fois par le gouvernement, mais aussi par d'autres ethnies. Par exemple, les chrétiens faisant partie de l'ethnie Rohingyas (à majorité musulmane) font face à de fréquentes discriminations en raison de leur foi.