11.01.2019 / news

Maroc: «Mon père me tuerait!»

Nadeen* (21) et Fatima* (20) viennent du sud du Maroc. Les deux étudiantes amies sont très proches. Et elles partagent un secret dangereux: à l'insu de leurs familles strictement musulmanes, elles suivent Jésus-Christ.

Lorsque les deux jeunes filles se sont tournées vers Jésus il y a quelques années, elles l’ont aussitôt annoncé à leur famille avec enthousiasme. La réaction ne s’est pas fait attendre: «Ma famille était très en colère contre moi, et mon père m'a frappée», se souvient Nadeen. Fatima a connu le même sort.

Sous la pression de sa famille, Fatima est rapidement retournée à l'islam − mais seulement extérieurement. «En apparence, je suis musulmane», dit-elle. Quant à Nadeen, elle a aussi subi des pressions telles qu'elle a décidé de vivre à nouveau comme une musulmane. Devant leur famille et leur entourage, elles font semblant d’être revenues à l'islam. Mais leur cœur appartient toujours au Seigneur.

Préserver leur secret nécessite une vigilance constante. «J'ai tellement peur que mes parents le découvrent. Mon père me tuerait», explique Nadeen. Elle ne le dit pas à la légère, la menace est bien réelle. Quand elle rencontre des chrétiens dans la rue, elle doit être prudente. «Récemment, j'ai parlé à une femme connue pour être chrétienne. Puis j'ai vu passer quelqu’un de ma parenté. J'ai essayé de me cacher derrière la dame pour ne pas être vue. Heureusement, la personne ne m'a pas aperçue ou du moins n’a rien dit à mes parents.» Cet exemple illustre bien la situation de nombreux chrétiens marocains.

Comme dans d'autres pays à majorité islamique, les chrétiens d'origine musulmane sont considérés comme des traîtres à la religion de leurs parents. Si certaines familles tolèrent la conversion d’un des leurs, ils la gardent secrète, car vue comme une honte pour toute la famille. D'autres familles réagissent comme celle de Nadeen et de Fatima: elles menacent les convertis, les battent et font tout leur possible pour les ramener à l'islam.

* Prénoms d’emprunt