14.09.2018 /
Libye
/ news

Libye: «Par vos prières, vous combattez pour nous!»

Depuis fin août, les combats ont repris dans la capitale libyenne. La situation est très difficile pour les chrétiens qui y vivent. Ils nous demandent de prier pour eux, pour leurs ennemis et pour la paix.

Dans Tripoli, les armes lourdes frappent à nouveau au hasard. Les Libyens sont pris dans les tirs croisés des différentes milices. Des milliers de personnes ont été déplacées ces dernières semaines à cause des combats. Coupures d’eau, d’électricité, approvisionnement difficile… la situation est tendue. Les chrétiens sont doublement vigilants: pour leur protection physique et pour leur sécurité en raison de leur foi.

Originaire d'Afrique subsaharienne, Désiré* vit en Libye depuis de nombreuses années. «Priez pour la paix en Libye. Priez pour les chrétiens qui ont déjà connu de nombreuses difficultés ces dernières années depuis la chute de Kadhafi en 2011», nous demande-t-il.

Ce n’est pas la première fois que la tempête se déchaîne sur Tripoli. Mais Désiré a toujours refusé de partir. «Des familles libyennes se donnent à Christ. Impossible de les abandonner! Comment pourrais-je encore leur parler avec assurance à mon retour?», affirme-t-il. Et pourtant, le risque d’être tué est bien réel. Désiré est clair à ce sujet:

Il a expérimenté la fidélité de Dieu dans des moments cruciaux. Face aux menaces des miliciens à un point de contrôle, Désiré a reçu des paroles de sagesse et il est passé! En tant que chrétien africain, il aurait pu être abattu. Mais témoigner l’amour de Christ auprès des «ennemis» produit du fruit. Désiré raconte: «En pleine période de rationnement, nous avons partagé notre nourriture avec des musulmans. Ils ont été très touchés. Voyant cela, plusieurs ont donné leur vie à Jésus!»

En Libye, un musulman qui se convertit au christianisme est un homme mort… Désiré compte sur nos prières pour pouvoir continuer à servir Dieu dans ce pays: «Si nous servons le Seigneur dans ce pays, ce n’est pas que nous sommes des héros. C’est grâce à vos prières.»

* Nom d'emprunt