29.10.2021 /
Laos
/ news

Laos: Ils ressortent plus forts de prison!

Trois chrétiens du Laos ont passé plusieurs mois derrière les barreaux à cause de Jésus. Ils en sont ressortis plus forts!

Saeng-chan*, Sombaht* et Sithat* vivent dans un village des montagnes du Nord du Laos. Ils ont été emprisonnés pendant trois mois en novembre 2020 en raison de leur foi. Mais loin de leur faire renier leur Sauveur, la prison les en a rapprochés.

Un témoignage qui dérange

Saeng-chan, Sombaht et Sithat ont été longtemps dépendants à l’opium. Ils ont été délivrés et transformés par Jésus. Grâce à leur témoignage, de nombreux villageois ont rencontré le Christ. Quand les autorités l’ont découvert, elles ont arrêté les trois hommes. Ils racontent: «Ils ont soutenu que nous suivions une religion étrangère et que nous avions fâché les esprits.»

Mais les trois chrétiens ont été emprisonnés pour une tout autre raison. Dans leur village, on cultive l’opium par champs entiers. Ce qui est très lucratif. La plupart des villageois en consomment, mais pas les chrétiens. C’est pourquoi ils sont haïs, harcelés et discriminés.

Durant leur emprisonnement, les familles des prisonniers n’ont pas été autorisées à les visiter. Elles ont aussi dû supporter l'exclusion, les moqueries et les agressions des villageois. La femme de Sithat, Paojer*, partage: «Mes voisins n’arrêtaient pas de me dire: ‹Ton mari ne reviendra pas, il est déjà mort!»

«Notre foi est devenue plus forte»

Mais Paojer n’a jamais douté: le Dieu qui avait guéri son mari de sa dépendance le sortirait aussi de la prison. «J’étais confiante qu’un jour mon mari serait libéré. Dieu est grand et puissant et il a le dernier mot en toute chose.»

Malgré les conditions de détention épouvantables, la foi des trois chrétiens s’est épanouie en prison: «Notre foi est devenue plus forte. Nous priions Dieu constamment et recherchions sa présence plus que toute autre chose. Dieu nous avait délivrés de nos péchés, il allait aussi nous délivrer de la prison», témoigne Sombaht.

Les partenaires locaux de Portes Ouvertes sont restés en contact régulier avec ces familles pendant cette période difficile. Ils ont prié avec elles et les ont soutenues.

«Je suis très reconnaissante pour l’aide que nous avons reçue des autres chrétiens ici au Laos. Et pour le soutien financier et les encouragements de la part de nos frères et sœurs dans le monde entier», remercie Paojer. Rendue plus forte par l’épreuve, elle prie à présent pour la conversion des autres villageois. 

* Noms d’emprunt