28.07.2018 /
Iran
/ news

Iran: 4 mois d'emprisonnement pour le fils d'un pasteur

Depuis des années, la famille Bet-Tamraz est persécutée en Iran pour son engagement chrétien. Ramil, le fils du pasteur Victor Bet-Tamraz vient d'être condamné à 4 mois de prison sur de fausses accusations.

La famille Bet-Tamraz est encore une fois sous le coup de la justice iranienne. Le 8 juillet, Ramil Bet-Tamraz a reçu la notification de sa sentence pour ses «activités illégales d'églises de maison». Interpellé en août 2016 alors qu'il pique-niquait avec des amis en montagne, au Nord-Est de Téhéran, il doit aujourd'hui effectuer 4 mois de prison.

Ramil et un autre de ses amis ont bénéficié d’une libération conditionnelle, après avoir payé une caution d'un peu plus de 28’000 Euro chacun. Ramil n'a pas pu assister à l'audience, mais a fait appel de la décision du juge.

Fausses accusations depuis des années

La famille Bet-Tamraz se bat contre de fausses accusations depuis des années: Plusieurs membres de la famille Bet-Tamraz sont accusés d’«agir contre la sécurité nationale et le gouvernement iranien en organisant des rassemblements illégaux et en formant des responsables d'église à l’espionnage». Il s'agit d'accusations infondées, souvent utilisées contre les chrétiens afin d'enrayer le mouvement d'églises de maison en Iran.

Devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

Ces persécutions ont amené Dabrina Bet-Tamraz, la soeur de Ramil et fille du pasteur Victor Bet-Tamraz, devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU le 27 juin dernier à Genève. Elle y dénonçait les fausses accusations et les sentences portées contre sa famille par les autorités iraniennes.

En juillet 2017, le père de Ramil et Dabrina, Victor Bet-Tamraz, de l'Église pentecôtiste assyrienne de Téhéran a été condamné à 10 ans de prison pour «évangélisation», «activités illégales d'église de maison» et d'autres chefs d'accusations inventés. Shamiram, son épouse, a quant à elle écopé de 5 ans d’emprisonnement le 6 janvier 2018. Son appel contre la sentence est en cours.