28.11.2018 /
Irak
/ news

IRAK: une école chrétienne rouvre après 4 ans

En Irak, la plus vieille école élémentaire chrétienne de Mossoul a enfin rouvert ses portes après 4 ans d'inactivité. 400 élèves ont fait leur rentrée pour cette nouvelle année scolaire.

L'école élémentaire Shimon Safa de Mossoul, fermée depuis 4 ans, a enfin rouvert ses portes.

Les 400 élèves de 6 à 12 ans ont fait leur rentrée. C'est la plus vieille école chrétienne de cette ville du Nord de l'Irak, qui se remet lentement des ravages causés par l'Organisation État Islamique.

«Une victoire sur le terrorisme et l’extrémisme»

L'école, l'un des 20 établissements scolaires chrétiens de Mossoul jusqu'aux années 1980, fait partie du patrimoine historique de la ville. La première génération de personnes instruites à Mossoul en conserve des souvenirs. Ibrahim al-Allaf, professeur d'histoire moderne à l'Université de Mossoul dit: 

«L'inscription des élèves dans cette école est une victoire en soi sur le terrorisme et l'extrémisme.»

Discriminée à cause de son appartenance chrétienne

L’établissement scolaire est situé dans le quartier Al-Saa, «le plus vieux de la ville, où vivent les chrétiens», a expliqué Ahmad al-Mosli, un professeur de langue arabe. Selon lui: «Ce seul fait donne à l'école une importance exceptionnelle en raison des déplacements, des meurtres et de l'oppression que les minorités religieuses ont enduré aux mains de l'Organisation État Islamique.»

Cette réouverture montre que la ville se remet doucement des déplacements de chrétiens pendant l'invasion de 2014, des interdictions imposées aux rituels non-islamiques, ou encore de l'application de la charia (loi islamique) et des destructions d'églises. Bien qu'étant sous la tutelle du concile chrétien, l'école offrait une éducation aux écoliers de toutes les religions. Elle peut désormais reprendre son rôle d'éducation pour tous. Ahmed Thamer al-Saadi, le directeur de l'établissement, affirme: «L'école a fait l'objet d'une discrimination nationale et sectaire jusqu'à présent ; elle reprend maintenant sa mission pratique et sociale.»

Beaucoup d'écoles fermées

La plupart des écoles chrétiennes ont été «fermées progressivement au cours des trois décennies qui ont suivi la guerre du Golfe de 1990, en particulier entre 2014 et 2017, lorsque la ville était contrôlée par l'État islamique», d'après le journal Al-Monitor.

De nombreux chrétiens ont fui face au terrorisme. Il y a dix ans, près d'un million d'entre eux vivaient en Irak et une grande majorité de la population vivait à Mossoul.

En Irak, l'éducation a été nationalisée en 1974. En septembre 2018, la première école catholique a pu ouvrir à Bassorah, deuxième ville plus importante d'Irak après Bagdad. Elle représente tout un symbole: celui des valeurs humaines et de la morale «par l'éducation des nouvelles générations», dans cette région où le taux de pauvreté et d'analphabétisme est très élevé.