21.03.2022 /
Irak
/ news

Irak: une chrétienne convertie tuée, probablement par sa famille

Une chrétienne kurde d'arrière-plan musulman a été assassinée dans le Nord de l'Irak, probablement par sa famille. 

La nouvelle est tombée le 7 mars, la veille de la Journée internationale des droits des femmes. Maria, une chrétienne kurde d'arrière-plan musulman a été retrouvée assassinée à Erbil, au Kurdistan (Nord de l'Irak).

«Coupable d'apostasie»

Quelques semaines avant la découverte de son corps, la jeune femme, âgée de 20 ans, avait annoncé sur les médias sociaux sa conversion au christianisme. D'après Middle East Concern, elle se préparait au baptême. Selon Asia News, qui a donné plus de détails, «il semble qu'elle ait été punie par sa famille pour avoir quitté l'islam, plus précisément pour s'être émancipée et avoir embrassé la religion chrétienne; en bref, elle était "coupable" d'apostasie.»

Le meurtre a eu lieu près de l'aéroport international, non loin d'Ankawa, le quartier majoritairement chrétien d'Erbil. L'oncle et le frère de la jeune femme seraient impliqués dans l'assassinat.

Une tolérance qui s'amenuise

La violence contre les femmes est un problème en Irak et dans la région environnante. «Mais il est rare que le meurtre d'une convertie soit rapporté dans les médias, remarque une analyste de la persécution. Le Kurdistan irakien est connu pour être relativement tolérant, bien que certains signes indiquent que cette tolérance s'amenuise.» L'implication probable de l'oncle et du frère dans le meurtre, confirme que la famille est l'un des principaux moteurs de la persécution des convertis dans la région. Selon l'enseignement islamique radical, la peine pour l'apostasie de l'islam est la mort. Toutefois, les lois du Kurdistan irakien autorisent le changement de religion. Plusieurs dirigeants musulmans, chrétiens et gouvernementaux ont condamné le meurtre.

Il reste maintenant à voir comment les autorités judiciaires vont traiter cette affaire. D'autant plus que le gouvernement régional se présente à l'Occident comme démocratique et tolérant envers les religions non islamiques

Sources: Middle East Concern et Asia News