23.04.2021 /
Indonésie
/ news

Indonésie: L’amour de Dieu en action à Makassar

Deux de nos partenaires se sont rendus à Makassar, au sud-ouest de l’île indonésienne de Célèbes, à l’endroit où a eu lieu l’attentat du dimanche des Rameaux. Ils ont apporté un témoignage d'amour à plusieurs chrétiens qui ont été victimes de l'attaque.

Ari et Agung (pseudonymes), ont été chaleureusement accueillis à la cathédrale ciblée fin mars dernier. «Merci beaucoup d'avoir prié pour nous et d'avoir partagé notre histoire avec nos frères et sœurs du monde entier!» leur a déclaré Wilhemus Tulak, prêtre de la paroisse. L’amour, l'entraide et les prières dépassent les frontières, quelle joie d’en faire l’expérience!

La «protection incroyable» du Seigneur

Au-delà des paroles échangées, il y a la puissance de Dieu. Une bonne nouvelle dont les chrétiens indonésiens peuvent témoigner. La visite de nos partenaires a été ponctuée de plusieurs temps forts, dont cette déclaration de Wilhemus Tulak: «À travers cet attentat à la bombe, nous pouvons témoigner au monde que Dieu nous protège. Il nous protège toujours!»

Le prêtre a rappelé: «L'un des gardes n'était qu'à un mètre des poseurs de bombe. Mais il n'est pas mort, il a seulement été blessé. C'est une protection incroyable de la part du Seigneur!» Aucun des chrétiens présents ce dimanche des Rameaux n'a été tué. 

Présents auprès des victimes

En compagnie du prêtre, nos partenaires ont rendu visite à l’un des gardes, Cosmas, qui a empêché les poseurs de bombe d'entrer dans l'église.

Ari et Agung sont venus à lui en tant que représentants du Corps du Christ. «Nous sommes ici pour vous faire savoir que vous n'êtes pas seuls. Nous sommes à vos côtés dans cette situation et de nombreux chrétiens dans le monde entier prient en ce moment pour vous», ont-ils expliqué. Cosmas et sa famille ont été profondément touchés. Ari et Agung ont prié pour eux, avant de demander au prêtre: «Peut-on apporter un soutien financier pour vous démontrer notre amour?» L’état de santé du garde n’est pas jugé alarmant, mais son visage et une de ses mains ont tout de même été brûlés. Ces brûlures vont nécessiter une opération chirurgicale.

Continuer à aider

Ari a remercié Wilhemus Tulak pour son chaleureux accueil. Au moment de le quitter, notre partenaire lui a promis qu’il reviendrait pour encourager un autre garde. Cet homme, de confession musulmane, était également en service au moment de l'attentat et a été blessé. Il est toujours en convalescence dans le même hôpital que Cosmas. Ari souhaite témoigner auprès de lui de l'amour de Jésus pour tous les hommes. 

Nos partenaires espèrent continuer à travailler main dans la main avec Wilhemus Tulak pour soutenir ses paroissiens victimes de l’attentat. «Peu importe la dénomination à laquelle nous appartenons», explique Ari, «s'ils sont persécutés, nous sommes là pour les aider!»