Actualité Inde | 13 janvier 2023
Inde: Des centaines de chrétiens sans abri

 

 
Show: true / Country: Inde / Inde
En Inde, dans l’État du Chhattisgarh, des mois de boycott social, de persécution et de vandalisme ont abouti à un vent de violence contre les chrétiens. 

Durant la période de Noël, dans un climat hivernal extrême, plus de 500 chrétiens d’une vingtaine de villages du Chhattisgarh, situé au Centre-Est du pays, ont été attaqués. Ils ont été chassés de leurs communautés, et leurs maisons ont été détruites.  

Une nouvelle attaque

Alors qu’ils venaient à peine de soigner leurs blessés, les chrétiens de cette région ont été une nouvelle fois attaqués par la foule, le 2 janvier. La population, incontrôlable, a endommagé les églises ainsi que des maisons. Elle a fait du porte-à-porte en faisant pression sur les chrétiens pour qu’ils quittent leurs maisons et le village. Lorsque la police est arrivée, les anti-chrétiens ne l'ont pas épargnée et ont également attaqué les fonctionnaires de police, laissant un officier blessé. 

Flambée de violence

Au cours des mois écoulés, les extrémistes anti-chrétiens ont constamment harcelé les chrétiens tribaux convertis, afin de les forcer à revenir à l’hindouisme. Quant aux pasteurs, ils ont été accusés de convertir de force les familles tribales et de les attirer avec de fausses promesses. Leurs églises ont été vandalisées et saccagées.  

«Nos droits nous ont été retirés» 

Les chrétiens locaux affirment que les dirigeants nationalistes de plusieurs villages sont responsables de cette flambée de violence: «Nous vivons dans ces villages depuis des générations maintenant sans aucune discrimination, pratiquant pacifiquement notre religion. Mais certains dirigeants incitent les autres villageois à nous menacer, à nous maltraiter et à nous agresser physiquement en détruisant et en volant nos récoltes et nos produits, tout en appelant au boycott social contre les chrétiens.»  

Ils précisent: «Les femmes et nos enfants sont devenus la cible de commentaires obscènes. Nos droits fondamentaux nous sont retirés.» 

Nos partenaires auprès des victimes   

Le nombre exact de victimes de ces violences n'est pas encore connu. Les blessés sont actuellement soignés dans les hôpitaux de la région. Quant aux chrétiens déplacés, ils sont hébergés dans des stades ouverts et des centres gouvernementaux où il n'y a ni nourriture, ni eau, ni vêtements ni couvertures. Ces familles n'ont plus rien car tout a été volé et détruit par les extrémistes hindous. La situation est critique pour les chrétiens et l'Église aujourd'hui à Chhattisgarh. Les partenaires de Portes Ouvertes se tiennent auprès des victimes, essayant de leur fournir des produits de première nécessité comme de la nourriture, de l'eau, des couvertures et des vêtements. Ils tentent d'atteindre le plus grand nombre possible de personnes et de répondre à leurs besoins malgré le danger. 

Sujets de prière
  • Prions pour la paix et la sécurité des croyants de l’État du Chhattisgarh qui vivent actuellement dans la peur et la crainte de nouvelles émeutes. 
  • Prions pour que les autorités prennent les mesures appropriées pour défendre ces chrétiens innocents. 
  • Prions pour que nos partenaires puissent atteindre un plus grand nombre de chrétiens qui ont besoin d’aide de toute urgence.   
Soutenir le programme
Voir le programme

 

Restez connectés
Abonnez-vous à notre Newsmail, pour lire des témoignages de chrétiens persécutés et découvrir comment il est possible de les soutenir.
Notre site utilise des cookies

Sauvegarder

Nous utilisons des cookies essentiels et d'autres technologies sur notre site Web, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience de l’utilisateur. Ils sont notamment utilisés pour vous offrir une possibilité de don sécurisé et pour une évaluation anonyme des accès à notre site. En outre, ils nous permettent de partager nos vidéos YouTube sur le site. Selon la fonction, des données sont alors transmises à des tiers et traitées par ces derniers. Vous trouverez plus de détails sur l'utilisation de vos données dans notre Déclaration de protection des données. Vous pouvez à tout moment révoquer ou modifier votre choix.

Accepter tous les cookies
 
Accepter la sélection