30.12.2021 /
Inde
/ news

Inde: un 10ème État vote une loi anticonversion

Le 23 décembre, 2 jours avant Noël, l'assemblée législative du Karnataka en Inde a voté une loi anticonversion. C'est le 10ème État indien à le faire.  

En Inde, son nom prête à confusion: «La loi sur la protection de la liberté religieuse au Karnataka» ne protège en rien la liberté de religion. Son but est d'amoindrir les droits des minorités religieuses, et particulièrement de la minorité chrétienne. Adoptée le 23 décembre après moins de 6 heures de discussion, elle fait du Karnataka le 10ème État indien à adopter une telle loi. 

Jusqu'à 10 ans de prison

Elle prévoit jusqu’à 10 ans d'emprisonnement pour les personnes jugées coupables de pratiquer des conversions forcées. Selon ses détracteurs, cette loi viserait principalement la minorité chrétienne. Depuis plusieurs années, les nationalistes hindous au pouvoir mettent en place une stratégie visant à faire de l'Inde un pays totalement hindou. 

Quels sont les 9 autres États?

En Inde, 9 États ont déjà adopté des lois anticonversion: Odisha (1967), Madhya Pradesh (1968), Arunachal Pradesh (1978), Chhattisgarh (2000), Gujarat (2003), Himachal Pradesh (2006), Jharkhand (2017), Uttarakhand (2018) et Uttar Pradesh (2020). 

Selon l'éditorial du journal indien The hindou paru le 27 décembre, plusieurs attaques ont été commises contre les chrétiens pendant les célébrations de Noël au Karnataka. 

Alertez un parlementaire sur la situation des chrétiens en Inde

Demandez à un parlementaire de prendre position pour les chrétiens persécutés en Inde. Vous pouvez lui envoyer le rapport de la London School of Economics pour l’informer et le sensibiliser. En savoir plus.