21.09.2022 /
Egypte
/ news

Égypte: deux chrétiens assassinés par l'État islamique

Un père de famille et son fils, tous deux chrétiens, ont été tués par des militants présumés de l'État islamique dans la péninsule égyptienne du Sinaï.

Le 30 août dernier, deux chrétiens coptes, Salama Moussa Waheeb et son fils Hany, ont été abattus alors qu'ils travaillaient dans les champs à Gelbana, dans le Nord-Sinaï (Égypte). Hany, 40 ans, était marié et avait deux filles. Les assassins seraient des terroristes du groupe État islamique. 

Une volonté d'éliminer les chrétiens 

L'État islamique Province du Sinaï, une branche de Daesh, mène une insurrection dans la péninsule du Sinaï, dans l'Est de l'Égypte, depuis 2011. En 2017, le groupe terroriste a publié une vidéo, déclarant vouloir éliminer la communauté copte d'Égypte et «libérer Le Caire». S'en est suivie une série d'attaques visant une liste de cibles.

Une intensification des combats 

Le meurtre du 30 août coïncide également avec une intensification des combats entre les forces armées égyptiennes et les combattants de Daesh qui ont commencé à se déplacer vers l'Ouest, de la péninsule vers le gouvernorat d'Ismaïlia en Égypte. Si Gelbana est géographiquement située dans le gouvernorat du Nord-Sinaï, elle relève administrativement d'Ismaïlia.

Deux semaines plus tôt, des habitants de Gelbana ont déclaré qu'au moins trois civils avaient été tués par des balles perdues lors de combats entre les militants de l'État islamique, les forces armées et les combattants des tribus locales. L'armée a demandé aux villageois de quitter leurs maisons et de se déplacer vers d'autres zones. Pour certains, cela signifiait se déraciner à nouveau après avoir fui les violences antérieures dans le Nord-Est du pays, près de la frontière avec Gaza.

Source: World Watch Monitor