23.12.2020 /
Egypte
/ news

Égypte: attaque au couteau contre des coptes à Alexandrie

Un chrétien copte a été tué et deux autres blessés mortellement, lors d'un attentat perpétré par des extrémistes islamiques le 10 décembre à Alexandrie, en Égypte. 

L'attaque a eu lieu le 10 décembre dernier dans une rue d'Alexandrie en Égypte. Elle a entraîné la mort d'un chrétien copte. Deux autres, très grièvement blessés, ont été hospitalisés. Les agresseurs sont allés de boutique en boutique, semant la mort et la terreur sur leur passage. 

Tout d'abord, la voiture du prêtre Boules Boushra a été interceptée par un homme menaçant de le tuer, mais le prêtre a réussi à s'échapper dans sa voiture. L'agresseur a ensuite été rejoint par ses deux frères. Tous trois sont allés dans une boutique de quincaillerie dont le propriétaire est chrétien. Ils ont égorgé le propriétaire, le tuant instantanément, puis ont détruit le contenu de la boutique. Ils ont ensuite attaqué et dévalisé deux autres magasins, tenus par des chrétiens locaux, laissant deux autres hommes dans un état critique.

Arrivée sur les lieux, la police a déclaré que les trois frères souffraient d'une maladie mentale.

Le prêtre Antonius Farag, prêtre d'une église copte, a déclaré: «Nous appelons les autorités à ne pas laisser ce drame passer inaperçu et à prendre les mesures nécessaires. La sécurité de ce pays ne sera pas atteinte sans la mise en œuvre de l'État de droit, en particulier dans les questions sectaires.»

Les attaques terroristes des années passées sont encore fraiches dans la mémoire de la communauté chrétienne copte d'Alexandrie. En mai 2018, une foule a attaqué une église copte et d'autres propriétés appartenant à des chrétiens dans le village d'Abou El-Shuqaf, près d'Alexandrie. Sept Coptes ont été gravement blessés lors de cette attaque.

Un an auparavant, le dimanche des Rameaux 2017, un kamikaze avait fait exploser son engin près de la cathédrale Saint-Marc à Alexandrie. Dix-huit fidèles, quatre policiers musulmans et quatre passants musulmans ont été tués, et 35 autres blessés. Le même jour, la cathédrale Saint-Georges de Tanta, ville du delta du Nil située au Nord du Caire, a également été bombardée, faisant 25 morts et au moins 78 blessés parmi les chrétiens.