07.12.2018 / news

Donner un avenir aux enfants de l'Eglise persécutée

La majorité des plus jeunes membres de l'Eglise persécutée sont privés de leur enfance. Ces dernières années et grâce à votre soutien, nous avons pu développer des projets adaptés aux besoins spécifiques des enfants. Un nouvel espoir pour toute une génération.

Là où les chrétiens sont persécutés à cause de leur foi, les enfants touchés sont souvent confrontés à des défis particuliers. En effet, ils apprennent très tôt que suivre Jésus engendre de nombreux problèmes. Avec leurs parents, ils subissent l'exclusion et l'hostilité, font face à la violence et aux privations. La vie scolaire des enfants chrétiens est souvent très difficile: ils subissent moqueries et intimidations, sont marginalisés par leurs camarades de classe et désavantagés par les enseignants.

Certains enfants verront leurs parents battus, jetés en prison ou même tués, parce que ces derniers restent fidèles à Jésus. Dès leur plus jeune âge, ils réalisent qu'ils sont considérés comme citoyens de seconde classe, rejetés par la société, sans accès à l'éducation et sans espoir d'un avenir meilleur. Méprisés, kidnappés, violées, mariées de force, ils ont peu d’espoir d'une vie meilleure, ou au moins normale.

Il est douloureux de voir combien d'enfants et d’adolescents chrétiens sont traumatisés malgré leur jeune âge. C'est d’autant plus encourageant de savoir que Jésus-Christ les équipe de courage et de force et les conduit progressivement à la guérison.

Dans bien des cas, le matériel pour enfants manque. Beaucoup d'enfants ne possèdent pas de bible adapté à leur âge, n’ont pas la possibilité d’assister à l’école du dimanche. Souvent, les communautés ne disposent pas des moyens nécessaires.

Grâce à votre soutien, Portes Ouvertes peut répondre à ces besoins − en construisant, par exemple, des écoles chrétiennes et des centres de refuge et en assurant leur suivi.

Lorena* est reconnaissante d’avoir reçu une bonne éducation en lieu sûr au centre pour enfants en Colombie. Sa vie y a été durablement transformée et elle s’investit aujourd’hui à son tour au centre en tant qu'éducatrice. Engagé auprès des anciens guérilleros, son père a ainsi pu poursuivre son ministère sans mettre sa fille en danger.

Depuis quelque temps, un accompagnement post-traumatique adapté aux enfants a aussi été mis sur pied dans plusieurs pays.

En Jordanie, nous offrons aux enfants réfugiés chrétiens qui ont dû fuir l'Irak des séances d'art-thérapie pour les aider à surmonter leur traumatisme. Cette approche les aide à exprimer ce qu’ils ressentent et à développer une perspective positive pour leur avenir.

*Prénom d’emprunt