01.03.2020 /
Brunei
/ news

Le dilemme des chrétiens du Brunei

Protectorat britannique jusqu’en 1984, Brunei est aujourd’hui le seul sultanat politiquement indépendant au monde. Le sultan actuel est un des hommes les plus riches de la planète et il est le gardien des valeurs culturelles malaises et islamiques du pays. Depuis avril 2019, le droit pénal de la charia est pleinement appliqué. Un collaborateur de Portes Ouvertes s’est récemment rendu à Brunei et a trouvé une Église inquiète.

Quelle est la situation actuelle des Églises au Brunei?
»
Les chrétiens représentent officiellement 13% de la population. Il existe cinq communautés chrétiennes reconnues et plusieurs communautés protestantes non reconnues. La procédure d’enregistrement est très difficile. Les églises non enregistrées sont tolérées, mais vulnérables. Une plainte d’un voisin suffit pour faire fermer l’église par la police.

À qui s’applique la charia?
»
La charia s’applique à tous les habitants du Brunei, musulmans et non-musulmans, y compris les expatriés. La seule exception est la famille royale. Le sultan détient tout le pouvoir. Il peut, par exemple, à n’importe quel moment, décider de fermer une église.

Quelles dispositions affectent directement l’Église?
»
Il est absolument interdit de diffuser toute autre religion que l’islam. Il est interdit d’annoncer l’Évangile aux musulmans (de naissance) et aux minorités ethniques. Enseigner l’Évangile aux chrétiens est autorisé, mais seulement à l’intérieur des églises.

Comment les chrétiens réagissent-ils à l’application de la charia ?
»
Les chrétiens sont très inquiets. On constate essentiellement deux réactions. Les uns disent que l’Église continuera à fonctionner, simplement en restant à l’intérieur de ses murs. D’autres entendent rester actifs en dehors de leur église, au risque de le payer au prix fort.

Comment voyez-vous l’avenir?
»
Les chrétiens font face à un dilemme. Beaucoup d’entre eux encouragent activement leurs enfants à émigrer et à se construire un avenir à l’étranger. Des observateurs signalent que le pays est en train de devenir un pôle de l’islam pour l’Asie du Sud-Est, citant par exemple le nouveau centre d’études islamiques de Temburong. Nous vivons donc un moment crucial et il est important que les chrétiens prient pour leurs frères et sœurs du Brunei. /

Tiré du magazine de mars 2020