14.01.2022 /
Corée du Nord
/ news

Corée du Nord: Garder la foi quand sévit la famine

C'est un témoignage plein d'espoir que celui de Timothy Cho. Et à travers lui, de tous les chrétiens nord-coréens, qui gardent la foi malgré la faim. 

Le message de Timothy est clair: alors que la famine sévit et que les ténèbres recouvrent la Corée du Nord, les chrétiens ne peuvent mettre leur espoir qu'en Jésus seul.

L'espoir au cœur du désespoir 

En octobre 2021, le dictateur Kim Jong-Un a demandé à ses citoyens de «moins manger jusqu'à ce que les frontières avec la Chine ouvrent de nouveau en... 2025!» Or beaucoup de Nord-Coréens n'ont déjà rien à manger au quotidien. Selon l'ONU, plus de 10 millions de personnes, soit 40% de la population, ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence. Déjà dans les années 1990, une terrible famine, «la marche forcée», avait décimé le peuple.

En dépit des circonstances, les chrétiens nord-coréens tiennent bon. «Même s'il n'y avait plus qu'une personne qui prie pour la Corée du Nord au nom de Jésus-Christ, je suis sûr que Dieu entendrait sa prière», souligne Timothy. Or ce sont 400’000 chrétiens clandestins nord-coréens qui intercèdent pour leur pays! 

Des épreuves qui rapprochent de Dieu

«Oh Père, combien de temps encore ces ténèbres recouvriront-elles la Corée du Nord?» C'est une question que Timothy adresse souvent à Dieu dans ses prières. Depuis son plus jeune âge, jusqu'à son évasion de Corée du Nord, il a vu des gens mourir devant ses yeux. Isolement, famine, oppression, persécution... Il raconte: «À cause de la souffrance que j'ai endurée, j'ai appris à m'abandonner totalement à Dieu. Il est mon espoir.»

La réalité qu’on ne voit pas

Incarcéré dans une terrible prison en Chine, il a tenu bon en se remémorant Hébreux 11:1: «Avoir la foi, c'est être sûr de ce que l'on espère, c'est être convaincu de la réalité de ce que l'on ne voit pas.» Timothy commente: «Je ne savais pas ce qui allait m'arriver mais j'avais confiance en Dieu.»

Aujourd’hui réfugié en Occident, Timothy est impatient du jour où il pourra retourner en Corée du Nord: «J’attends le moment où les chrétiens secrets pourront prier et louer Dieu, chanter des cantiques et aller à l’église librement.»

Timothy rêve de pouvoir annoncer le Seigneur Jésus dans son pays d’origine et d'y rencontrer les chrétiens. Mais à l’aube de cette année 2022, la Corée du Nord reste complètement coupée du monde extérieur. Sa population est confrontée à la famine et à la pandémie et les chrétiens subissent une persécution extrême. Dans ce contexte, Timothy s’inquiète: Comment ses frères et sœurs vont-ils survivre? C’est pourquoi il nous appelle tous à intercéder avec lui pour l’Église nord-coréenne opprimée: «Je vous invite à vous joindre à nous pour intercéder pour les frères et sœurs nord-coréens, avant d’ajouter et de conclure, et pour les autres chrétiens persécutés dans le monde!»