Actualité Myanmar | 14 octobre 2022
Les chrétiens du Myanmar en grande détresse

 

 
Show: true / Country: Myanmar / Myanmar
Les chrétiens du Myanmar sont dans une situation qui semble être désespérée. Face à la violence générée par la guerre civile et la dictature militaire, beaucoup s'éloignent de la foi. 

La prise de pouvoir par les militaires en février 2021 a exacerbé la longue guerre civile qui sévit dans le pays, augmenté les déplacements de population et paralysé l'économie. La peur envahit le Myanmar, et les chrétiens, très nombreux dans les zones de conflits, n'échappent pas à ce fléau. 

«Découragés et frustrés»

De nombreux croyants souffrent de troubles émotionnels. La vie en tant que déplacés et réfugiés, les traumatismes dus aux meurtres et aux combats dont ils ont été les témoins, sont générateurs de stress. Submergés par les besoins, les pasteurs ont du mal à soulager les croyants. Le pasteur Koo (prénom d'emprunt), un partenaire local de Portes Ouvertes, explique la situation: 

«De nombreuses personnes dans la région où je travaille, vivent des traumatismes au quotidien.» 

Il précise: «Cela a affecté les croyants, leurs âmes et leurs corps, à tel point que de nombreux chrétiens sont découragés et frustrés. Ils ont besoin d'être conseillés.»

Un soutien psychologique indispensable 

Meii (prénom d'emprunt), une partenaire locale, ajoute: «Il y a beaucoup de chrétiens déplacés et de réfugiés. Certains d'entre eux ne veulent pas parler. Ils sont tellement fermés émotionnellement qu'il est difficile de les atteindre.» Mais cette difficulté à exprimer sa souffrance n'est pas le seul obstacle sur la route de la guérison. Meij déplore: «En tant que chrétiens, nous sommes soulagés par la Parole de Dieu et ses promesses quand nous nous sentons accablés. Mais plusieurs chrétiens ne se soucient plus de leur vie et ils ont recours à la boisson et à l'ivresse. Certains ont même renoncé à leur foi.» Une attitude bien décevante pour Meij, qui relève néanmoins un point positif: face à cette situation désespérée, des bouddhistes cherchent Jésus-Christ. Mais elle conclut en faisant le même constat que le pasteur Koo: «Nos frères et sœurs ont besoin de notre aide!» 

C'est pourquoi les partenaires locaux de Portes Ouvertes ont récemment organisé une formation à l'accompagnement psychologique pour les dirigeants. Ceci pour les doter des compétences de base de la relation d'aide. Nos partenaires offrent également aux chrétiens birmans une aide d'urgence et des formations à la survie en cas de persécution. Et bien sûr, ils comptent sur les prières et le soutien de l'Église d'Occident.


 

Restez connectés
Abonnez-vous à notre Newsmail, pour lire des témoignages de chrétiens persécutés et découvrir comment il est possible de les soutenir.
Notre site utilise des cookies

Sauvegarder

Nous utilisons des cookies essentiels et d'autres technologies sur notre site Web, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience de l’utilisateur. Ils sont notamment utilisés pour vous offrir une possibilité de don sécurisé et pour une évaluation anonyme des accès à notre site. En outre, ils nous permettent de partager nos vidéos YouTube sur le site. Selon la fonction, des données sont alors transmises à des tiers et traitées par ces derniers. Vous trouverez plus de détails sur l'utilisation de vos données dans notre Déclaration de protection des données. Vous pouvez à tout moment révoquer ou modifier votre choix.

Accepter tous les cookies
 
Accepter la sélection