13.12.2017 / news

Chrétiens d'Orient: 808'172 signatures remises à l'ONU

Les lundi 11 et mardi 12 décembre 2017, une équipe de Portes Ouvertes International a remis à l'ONU à New York les 808'172 signatures récoltées dans le cadre de la campagne «Espoir pour le Moyen-Orient». En Suisse, plusieurs oeuvres ainsi que la Fédération Protestante ont soutenu cette initiative.
Avec la campagne «Espoir pour le Moyen-Orient», l'association chrétienne Portes Ouvertes souhaite fortifier et encourager sur place les chrétiens de Syrie et d'Irak. Elle est une contribution à la reconstruction de leurs pays, un message porteur d'espoir et d'avenir. Cela implique, de la part des autorités, la garantie de la protection de toutes les minorités religieuses ou ethniques.
Chacun doit pouvoir jouir de conditions de vie dignes, avoir un rôle à jouer dans la reconstruction de la société et bénéficier des mêmes droits.

Selon Philippe Fonjallaz, directeur de Portes Ouvertes Suisse: «c'est une excellente nouvelle. 143 pays ont contribué à cette pétition et plus de 64'000 signatures proviennent directement d'Irak. J'espère que cela aura une influence positive sur la reconstruction de la société en Irak et en Syrie.»

Noeh, 12 ans, représentant des chrétiens d'Orient
Parmi l'équipe venue remettre la pétition à New York, se trouvent Noeh, un garçon irakien de 12 ans et son père. Ils représentent les chrétiens d'Orient pour la présentation de cette pétition.
Noeh est issu de Karamlech, une localité située à 30 km de Mossoul.  Sa famille avait fui en août 2014 devant l'avancée du groupe Etat Islamique. Réfugiés depuis à Erbil, ils sont retournés cet été à Karamlech pour participer à la reconstruction de leur village. Noeh y fréquente à nouveau l'école.

Syrie et Irak: être chrétien est une tare
Déjà avant la prise de pouvoir par le groupe Etat Islamique, les chrétiens en Irak ont été spoliés et ont subi l'exclusion sociale. Ils ont été écartés de la vie politique et discriminés économiquement. L'accès au travail, à l'école, à l'aide publique, aux services sociaux ou au logement sont difficiles. Néanmoins, ils aiment leur patrie et souhaitent y rester.
La Syrie et l'Irak figurent respectivement en 6ème et 7ème position de l'Index mondial de persécution. Cet index, établi annuellement par Portes Ouvertes, recense les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés.

Récolte de signatures en Suisse
En Suisse, ce sont 27'376 personnes qui ont appuyé cette pétition par leur signature. Cette campagne a été soutenue par la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS) et par le Réseau Evangélique Suisse (RES), en collaboration avec les oeuvres ACP, AEM, CSI et Licht im Osten.

Le berceau du christianisme
L'action «Espoir pour le Moyen-Orient» veut rappeler que l'Occident trouve son origine dans les chrétiens d'Orient, et qu'une situation stable au Moyen-Orient, en particulier en Syrie et en Irak, est directement dépendante de la participation des chrétiens à la reconstruction de leurs pays. Ils y sont profondément enracinés et ne quittent leur patrie qu'à contrecoeur. Toutefois, l'absence de protection et les pressions multiples contraignent de nombreux chrétiens à l'exil.

Objet de la pétition
En attirant l'attention des Nations Unies et de la communauté internationale sur cette réalité, les signataires de la pétition demandent les trois mesures suivantes:
1. Assurer dès à présent et à l'avenir un cadre légal qui garantisse l'égalité, la jouissance des droits inaliénables et la protection de tous les citoyens en Syrie et en Irak, quel que soit leur race, religion ou statut.
2. Garantir des conditions de vie dignes à tous les citoyens et particulièrement aux réfugiés et aux déplacés internes qui retournent chez eux, en leur assurant notamment un logement décent et l'accès à l'éducation et à l'emploi.
3. Identifier des personnes et organisations responsables et les encourager à jouer un rôle central et constructif dans la réconciliation et la reconstruction de la société syrienne et irakienne.

Conversations en vue de la remise de la pétition
Lors des différentes réunions qui ont eu lieu les 11 et 12 décembre 2017, Michael O'Neill (Chef du Ministère des Affaires Etrangères du Programme des Nations Unies pour le Développement), František Ružička (Chef du Cabinet de l'Assemblée Générale du Président de l'ONU) et Kyoko Shiotani (Chef du Bureau du Sous-Secrétaire Général des Nations Unies pour les Affaires Politiques) ont été informés, entre autres, du sort des chrétiens en Irak et en Syrie. Il faut espérer que ces divers représentants des Nations Unies feront part des préoccupations des signataires de la pétition aux divers organismes de l'organisation.