18.02.2022 /
Chine
/ news

Chine: 5 nouvelles condamnations à des peines de prison

5 chrétiens chinois ont été condamnés pour avoir participé à des conférences chrétiennes à l'étranger.

Si la Chine reste à la 17ème place dans le classement de l'Index Mondial de Persécution, ce n'est pas parce que la situation des chrétiens est stable. En réalité elle empire et la pression sur les églises est tous les jours un peu plus forte. Pour preuve ce nouveau fait de persécution: le 7 janvier 2022, 5 chrétiens chinois ont été condamnés à des peines de prison allant de 6 à 8 mois pour avoir «franchi illégalement la frontière». 

Entre 6 et 8 mois de prison

En janvier 2020, ils s’étaient rendus à Kuala Lumpur, en Malaisie, pour assister à une conférence chrétienne internationale. Lors de cette conférence, des théologiens mondialement connus avaient pris la parole. Entre autres, l’Américain Tim Keller ou le Canadien Don Carson.

Leur voyage s’était bien passé. Leurs passeports chinois étaient en règle et ils disposaient des visas nécessaires pour la Malaisie. Mais en juillet 2021, les chrétiens ont soudainement été arrêtés. Ils ont ensuite passé 5 mois dans un centre de détention avant d’être jugés. En novembre, le pasteur de leur église, ainsi qu’un de ses collègues, ont été arrêtés à leur tour. Sous le même chef d'accusation. Ils attendent encore d’être jugés. 

Ces chrétiens font tous partie de la même église de maison: l’Église réformée de Zion, située dans la ville de Taiyuan, capitale de la province de Shanxi. 

«Agents de l'Occident»

Depuis que le président Xi Jinping est à la tête du pays, le pouvoir ne cesse de renforcer son contrôle sur les chrétiens. Il les considère comme des agents de l'Occident et voit d'un mauvais œil ceux qui rencontrent des pasteurs étrangers. Les églises qui ont des liens avec l'étranger sont sous étroite surveillance. Quand elles ne sont pas déjà fermées. Dans sa volonté de sinisation de tous les aspects de la société, le régime se méfie des églises indépendantes, non officielles. Elles échappent à son pouvoir et il ne contrôle pas leur message. C'est le cas des églises de maison en général. 

Source: UCAN