03.06.2021 /
Burkina Faso
/ news

Burkina Faso : Des secours qui sauvent des vies

Malgré de nombreux obstacles, Portes Ouvertes a pu acheminer en 2020 une aide d’urgence aux chrétiens du nord du Burkina Faso, gravement touchés par les violences extrémistes, mais aussi affaiblis par le Covid.

Notre équipe a rencontré le pasteur Michel, un responsable clé. « L’Église a beaucoup grandi. Mais aujourd’hui, à cause du terrorisme, il n’y a plus aucun chrétien dans de nombreux villages. Ces gens assassinent et décapitent sans pitié. »

Puis le Covid-19 a obligé toutes les églises à fermer et les pasteurs se sont trouvés sans ressources. « L’Église a énormément souffert du manque d’offrandes et de dîmes... Cela a également affecté les veuves et les orphelins que l’Église soutenait. Après neuf mois sans offrandes, c’est devenu compliqué. »

Mais peu à peu, les croyants se sont encouragés mutuellement à partager le peu qu’ils possédaient avec les personnes déplacées : vêtements, chaussures, savon, masques... et grâce à vos dons généreux, Portes Ouvertes a pu soutenir 1000 familles par des colis de secours contenant de la nourriture (riz, maïs, haricots, huile) pour au moins trois mois.

Malgré les difficultés, le pasteur Michel estime que « beaucoup de gens se sont vraiment réveillés et ont maintenant une foi plus affermie. » Il nous demande : « N’oubliez pas notre Église. C’est une Église vivante et forte, mais c’est une Église persécutée. L’ennemi utilise tous les moyens possibles pour nous détruire. Priez pour nous ! »

Portes Ouvertes désire fortifier l’Église au Burkina Faso et espère faire bénéficier plus de 2700 croyants (sur quatre ans) d’une préparation à la persécution, d’une aide socio-économique et d’un accompagnement post-traumatique.


Aide d'urgence en Afrique

Dans la Ceinture centrale du Nigeria, les attaques de combattants peuls musulmans contre des villages majoritairement chrétiens se poursuivent. En conséquence, les chrétiens sans défense ne peuvent plus cultiver leurs champs et nourrir leurs familles. D’innombrables personnes sont obligées de fuir vers des camps de réfugiés. Et même là, leurs conditions de vie sont inimaginables, et aggravées encore par la pandémie de Covid.

L’an dernier, Portes Ouvertes a pu apporter une aide Covid d’urgence à plus de 10'000 familles au Nigeria. Parmi elles, Anna et ses enfants, qui ont dû fuir leur village après une attaque des Peuls.

« Dieu nous a apporté à manger grâce à vous... Maintenant, je peux nourrir mes enfants et moi-même, je suis si heureuse ! Que Dieu vous bénisse richement. »

Des chrétiens dans le besoin en contexte de persécution ont aussi pu être soutenus dans de nombreux autres pays comme le Kenya, le Cameroun, la République centrafricaine et l’Ouganda

Tiré du magazine de juin 2021