02.04.2022 /
Burkina Faso
/ news

Burkina Faso: des centaines d'églises fermées

Au Burkina Faso, la situation des chrétiens continue de se dégrader entre fermetures d'églises et intimidation de pasteurs. 

Les nouvelles qui nous viennent du Burkina Faso ne sont pas encourageantes. En février, nous avons appris que 200 églises évangéliques étaient fermées. Ce n'est hélas qu'un exemple de la persécution que rencontrent les chrétiens au Burkina Faso.

Intimidations

Le pasteur André Bourgou était dans son église du village de Kokou, dans la province de Gnagna à l'Est du Burkina Faso. 6 hommes armés ont fait irruption dans le lieu de culte et lui ont ordonné d'arrêter de lire sa bible. Puis ils lui ont lancé:

«L'époque de Jésus est révolue, le christianisme est dépassé!»

Ils ont ensuite pris les bibles, les cantiques et autres commentaires bibliques et ont tout brûlé. Ils ont aussi interdit à André de continuer à célébrer des cultes. Dans un premier temps, le pasteur ne leur a pas obéi. Mais comme par la suite les hommes ne cessaient de revenir, André a dû déménager avec sa famille.

Soutenir l'Église

Avant de partir, il a constitué 16 petits groupes de chrétiens qui se réunissent dans les maisons. Il continue à garder le contact avec eux par téléphone. Ensemble, ils partagent la parole de Dieu, des sujets de prière, et s'encouragent.

Les responsables chrétiens sont obligés de repenser leur manière de travailler pour rester en contact avec leurs paroissiens. Leur objectif est d'aider les chrétiens à garder la foi et de continuer à proclamer l'Évangile autour d'eux. Ils soutiennent aussi les chrétiens déplacés par les violences et qui vivent dans les camps de réfugiés.

Le Burkina Faso occupe la 32ème position de l'Index Mondial de Persécution 2022. Une position qui risque d'évoluer vers le haut du classement en raison des persécutions évoquées plus haut.