25.02.2022 /
Bangladesh
/ news

Bangladesh: Ultimatum – soit Jésus, soit sa femme et son enfant

Bhuttu a deux mois pour prendre sa décision.

Les proches de Bhuttu menacent de l'expulser et de marier sa femme à un autre homme. Ce n'est que grâce aux supplications de sa fille qu'ils lui ont donné une dernière chance: s'il renonce à sa foi en Jésus et redevient hindou dans les deux mois, il pourra faire à nouveau partie de la famille. 

«Je veux simplement mener une vie normale»

Bhuttu (42 ans) est marié à Gaitri. Ils ont une fille de 10 ans, qui s’appelle Sati. Mais leur situation est délicate depuis longtemps. Installé dans un village du nord du Bangladesh, Bhuttu est devenu chrétien il y a deux ans. Sa décision a creusé peu à peu un fossé entre lui et sa famille hindoue. 

«Je veux juste mener une vie simple et honnête avec ma petite famille, mais il y a toujours des difficultés», explique-t-il. Lorsque la femme et les frères et sœurs de Bhuttu ont appris sa décision de suivre Jésus, ils ont tout fait pour le faire changer d'avis. Il a dû supporter des insultes quasi quotidiennes et a même été agressé physiquement à plusieurs reprises. Mais il est resté inébranlable dans sa foi. C'est alors que la situation a dégénéré.

Les proches deviennent des agresseurs

Le 15 décembre 2021, les frères et sœurs de Bhuttu et quelques autres membres de sa famille se sont ligués contre lui. Ils se sont armés de tout ce qu'ils ont pu trouver. Ils se sont ensuite rendus chez lui, l'ont encerclé et roué de coups. Ils finissent par le lâcher en l’avertissant: «Si tu ne reviens pas à ta foi d’origine, nous romprons toute relation avec toi. Ne reviens plus jamais à la maison.»

Bhuttu a pu se traîner jusqu'à la maison d'un autre chrétien, où il est resté quelques jours, le temps de se remettre un peu de ses blessures. De retour chez lui, il a fait une douloureuse découverte: Gaitri l'avait quitté pour retourner vivre chez ses parents avec Sati. Les frères de Gaitri s'étaient même mis à la recherche d'un nouveau mari pour leur sœur. Et ils n'avaient pas tardé à en trouver un qui leur convienne. Cependant, Sati refusait d'accepter un autre homme que Bhuttu comme son père. La belle-famille de Bhuttu a donc fini par lui poser un ultimatum: Gaitri et Sati reviendraient auprès de lui et il resterait membre de la famille – à condition qu'il abandonne Jésus et redevienne hindou. Dans le cas contraire, ils le considéreraient comme mort à leurs yeux. Ils ont donné deux mois à Bhuttu pour prendre une décision.

«Je l'aime toujours»

«Ma femme ne m'aime plus, mes frères et sœurs et ma belle-famille sont devenus mes ennemis – alors qu'il y a quelques années, c'étaient mes proches», dit Bhuttu, désespéré. Il ne veut et ne peut pas renier Jésus. En même temps, il ne veut pas perdre sa famille. «J'aime mes frères et sœurs et j'aime ma femme. Je leur ai pardonné, car je les aime toujours. Et je prie pour eux.»