20.09.2022 /
Bangladesh
/ news

Bangladesh: un séminaire chrétien brutalement interrompu

Dans le Sud-Ouest du Bangladesh, des chrétiens réunis pour un séminaire ont été violemment pris à partie par des journalistes. 

La persécution ne cesse de s'intensifier au Bangladesh. Pour équiper les chrétiens bangladais à gérer la persécution, nos partenaires locaux avaient organisé un séminaire «Tenir ferme dans la tempête» dans le Sud-Ouest du pays le 27 juillet dernier. 

«Êtes-vous en train de former des terroristes?»

52 chrétiens d'horizons divers, dont 21 anciens musulmans et 31 anciens hindous étaient réunis dans l'un des centres tenus par nos partenaires locaux. Vers 17h, des journalistes ont fait irruption dans la cour et ont commencé à prendre des photos. Ils ont même interrogé les personnes présentes alors qu'une session de formation était en cours. Quand les responsables leur ont demandé d'arrêter, ils ont haussé le ton et ont exigé qu'on les laisse entrer. Reprochant aux formateurs d'être impolis, ils les ont assaillis de questions comme: «Êtes-vous en train d'en faire des terroristes chrétiens? Ou encore: «Convertissez-vous ces gens de force?»

Ils se sont ensuite tournés vers les participants. «Pourquoi êtes-vous venus?» «Vous a-t-on amenés ici de force?» «Pourquoi vous êtes-vous convertis au christianisme?»

Les politiques jouent l'apaisement

Ensuite, les journalistes sont devenus plus menaçants et ils ont cherché à influencer les organisateurs de la formation: 

«Nous ne publierons rien à propos de ce que nous avons vu ici, si vous faites quelque chose pour nous en retour.» 

Mais les formateurs sont restés très calmes et ont expliqué qu'ils ne faisaient rien de répréhensible ni d'illégal.

Les journalistes ont fini par partir. Plus tard dans la journée, des responsables politiques se sont rendus au centre pour se renseigner sur l'incident. Ils ont assuré à nos partenaires locaux qu'ils n'avaient rien à craindre et que ce qui s'était passé n'aurait pas de conséquences fâcheuses.