23.11.2022 /
Bangladesh
/ news

Bangladesh: un pasteur menacé de mort doit se cacher

Le pasteur Rafiqul, chrétien du Bangladesh, et les membres de sa famille vivent dans la peur en raison des menaces de mort qui pèsent sur eux. 

Le pasteur Rafiqul, chrétien d'arrière-plan musulman du Nord du Bangladesh, se cache depuis plusieurs semaines pour sauver sa vie. Il a reçu récemment plusieurs menaces de mort de la part d'une organisation militante extrémiste et interdite, Jamaat-ul-Mujahideen Bangladesh (JMB). 

«Rafiqul doit mourir!»

Ces menaces ont profondément ébranlé Rafiqul. Elles ont été proférées à la suite d'une décision de justice. Le 23 juin dernier, un tribunal de Kurigram, dans le Nord du Bangladesh, a condamné à mort six accusés du JMB pour le meurtre d'Hossain Ali, un chrétien d'arrière-plan musulman. Les extrémistes l'avaient assassiné en mars 2016, à cause de sa conversion. Parmi les 6 accusés, 2 sont originaires du village voisin de celui de Rafiqul. Rafiqul et Hossain Ali étaient tous deux liés en tant que musulmans convertis à Jésus. C'est pourquoi la famille des accusés et des membres du JMB soupçonnent Rafiqul d’avoir fourni des informations sur le meurtre à la police. En raison de ces soupçons, ils ont menacé de tuer le pasteur: «Rafiqul doit mourir!», se sont-ils écrié.

Inquiet pour sa famille 

Rafiqul se cache. Mais sa famille, composée de dix personnes, est toujours dans la maison familiale et elle est en danger. Les membres du JMB recherchent Rafiqul tous les jours, rôdant autour de sa maison et attendant son retour. Sous pression, Rafiqul avoue: 

«Je m'inquiète pour la sécurité de ma famille. Je ne sais pas quoi faire!»

Les partenaires locaux de Portes Ouvertes prient pour Rafiqul et cherchent des moyens d'assurer sa sécurité et celle de sa famille.