13.12.2021 /
Bangladesh
/ news

Bangladesh: innocenté mais toujours en danger

Accusé à tort de conspiration contre l'État du Bangladesh, le pasteur Samsuddin a été libéré sous caution. Sa situation reste critique.

La police du Bangladesh pensait avoir affaire à un opposant islamiste. Elle s'est vite rendu compte que Samsuddin ne l'était pas. Lors d'une investigation, la police s'est rendue compte que cet homme est devenu chrétien et pasteur de surcroît. 

Une conversion qui dérange

Samsuddin s'est converti au christianisme il y a de nombreuses années. Il est pasteur d'une église et témoigne de sa foi autour de lui. Sa femme, Mafuza, ne cache pas non plus son appartenance au christianisme. Elle met sa foi en pratique en donnant des cours d'alphabétisation autour d'elle. 

Ce qui est nouveau, c'est que tout le pays sait désormais qu'elle et son mari sont devenus chrétiens. Les journaux en ont parlé. Les enquêteurs ont en main des documents qui prouvent les activités chrétiennes de Samsuddin. Lui et sa famille craignent que sa foi ne soit une raison pour que la justice ne soit pas rendue lors de son procès.

En prison, il tient bon

Le pasteur Samsuddin s'est accroché au Seigneur et à sa Parole alors qu'il était emprisonné. Il raconte: 

«En prison, j'en ai profité pour lire la Bible et prier. J'avais confiance, je savais que je sortirai bientôt parce que je n'avais rien fait de mal.»

Cette malheureuse expérience carcérale a pourtant servi à faire entendre l'Evangile: «Maintenant, beaucoup de gens connaissent le Christ, car nous proclamons partout que Samsuddin est pasteur!», se réjouit Mafuza. Mais toutes ces souffrances ont conduit cet homme de foi dans une forme de dépression et d'affaiblissement. Aux dernières nouvelles, Il ne pouvait ni manger ni boire à cause de la peur et de la tension.  Les partenaires locaux de Portes Ouvertes restent en contact permanent avec la famille de Samsuddin.