17.12.2018 /
Algérie
/ news

Algérie: verdict attendu à Noël pour 4 chrétiens accusés

Ils sont accusés de prosélytisme en Algérie. S'ils sont reconnus coupables, 4 chrétiens risquent jusqu'à 5 ans de prison et une forte amende. Le verdict est attendu le 25 décembre, pour Noël.

Ils connaîtront leur sort le jour de Noël. S'ils sont reconnus coupables, 4 chrétiens algériens risquent de deux à cinq ans de prison et une amende pouvant aller jusqu'à un million de dinars (ce qui équivaut à un peu plus de 9000 francs).

Selon l'organisation Middle East Concern, ils ont été accusés de prosélytisme, pour avoir «incité un musulman à changer de religion». Une autre charge pèse sur eux, puisqu'ils sont aussi inculpés pour l' «exercice d'un culte religieux dans un lieu non autorisé».

Initialement prévue le 10 octobre, l'audience a été reportée plusieurs fois. La date du 6 novembre avait été arrêtée. Elle a finalement eu lieu le 27 novembre. Les quatre chrétiens ont pu comparaître devant la Cour de Bouira, dans la région de Kabylie au Nord-Est de l'Algérie.

Trois sont membres d'une même famille originaire de la ville de Bechloul, dans la province de Bouira.
 

Comment en sont-ils arrivés là?

Ces accusations font suite au conflit en juillet dernier entre une femme et son mari, converti au christianisme. La femme, musulmane, avait porté plainte contre son mari, et contre la famille chrétienne qui avait tenté d'atténuer un conflit entre elle et son mari, les accusant de «vouloir faire pression pour qu'elle devienne chrétienne».

L'année dernière, Middle East Concern a déclaré que la pression croissante sur les chrétiens et les églises témoignait d'une «campagne coordonnée d'action intensifiée contre les églises par les autorités gouvernementales».