29.04.2022 /
Algérie
/ news

Algérie: Témoigner malgré les fermetures d'églises

Une 17ème église protestante a reçu l’ordre de fermer ses portes en Algérie. Mais les autorités ne parviennent pas à faire taire les chrétiens.

Le 6 avril dernier, l'église d'Aouchiche a reçu un ordre de la part du gouverneur: celui de cesser immédiatement ses activités. Cette communauté située à Bejaïa dans la province de Tizi Ouzou (Nord de l'Algérie), compte environ 300 fidèles.

C'est la 17ème église protestante algérienne fermée de force depuis novembre 2017. La 6ème dans la seule ville de Bejaïa. Huit autres ont dû fermer à Tizi Ouzou, deux à Oran et une autre à El Ayaida, à 35 kilomètres à l'est d'Oran. Mais ces mesures arbitraires n’empêchent pas l’Évangile de se propager en Algérie.

Rencontrer ce Dieu qui se manifeste

Les églises visées par ces fermetures à répétition sont constituées de fidèles presque tous algériens et d’arrière-plan musulman. Des chrétiens convertis et engagés qui n’ont pas peur d’afficher leur foi. Youssef, responsable d’église en Algérie, explique: «Beaucoup d’Algériens font une expérience avec Jésus à travers des guérisons divines. Et quand ils rencontrent Dieu, personne ne peut les empêcher de témoigner.»

Leur foi les pousse à parler de Jésus autour d’eux. «Les gens veulent venir à l’église pour rencontrer ce Dieu qui se manifeste», précise Youssef. Même quand les policiers viennent poser des scellés sur les portes de leurs églises

Louer Dieu quoi qu'il arrive

Face à ce réveil spirituel, les autorités durcissent la répression. À tel point qu’en novembre, le département d'État américain a annoncé qu'il allait inscrire l'Algérie sur sa liste de surveillance des pays qui «commettent ou tolèrent de graves violations de la liberté de religion». En 2022, le pays est passé du 24e au 22e rang de l'Index mondial de persécution, en raison des restrictions croissantes imposées par le gouvernement et de l'augmentation de la pression sur l'Église.

Des chrétiens sont aussi poursuivis à titre individuel à cause de leur foi. Mais alors que les portes de leurs églises sont fermées, certains se réunissent à l’extérieur, même sous la pluie, pour continuer à louer Dieu et témoigner de Jésus. Leur secret? Ils sont remplis du zèle dont parle l’Écriture: «J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé.» (2 Corinthiens 4.13)