20.11.2020 / Cameroun / news

Depuis le Nigeria, le groupe islamique Boko Haram a intensifié ses attaques dans le nord du Cameroun. Les enseignants ont fui et au moins 34’000 élèves ont été déplacés à l'intérieur du pays, forcés de fuir leurs villages. C’est ce que Jeannette a vécu lorsque son village, a été attaqué par 300 membres de Boko Haram. L’un de nos partenaires locaux qui s'est rendu sur place pour les funérailles des victimes de l’attaque rapporte: «Les émotions de Jeannette oscillaient entre le choc de la mort de son mari et le soulagement que son fils, Zagba, ait survécu. Elle semblait épuisée.»
 

13.11.2020 / Pakistan / news

Le 13 octobre dernier, un musulman âgé de 44 ans, Ali Azhar, a kidnappé la jeune chrétienne Arzoo, 13 ans, à Karachi, au Pakistan. Deux jours après l'incident, le père d'Arzoo a été informé que le ravisseur avait présenté un certificat de mariage. Le document atteste qu'elle a 18 ans et qu'elle s'est convertie à l'islam. Deux semaines plus tard, la Haute Cour de Sindh a accordé la garde d'Arzoo au kidnappeur, mais en raison des protestations, les juges ont demandé à la police de libérer la jeune fille. Ce cas pourrait faire jurisprudence.

06.11.2020 / news

Lauro, un pasteur mexicain, qui a été chassé de son village d’origine, résume son parcours de vie chrétienne comme s’il montrait sa carte de visite: «Quand je me suis converti à Christ, j’ai su tout de suite que cela ne serait pas facile. J’ai expérimenté la peur, la tristesse et la douleur à cause de la pression qui s’abattait sur moi et sur ma famille. Mais en même temps j’ai pu voir la délivrance de Dieu dans les moments difficiles.» Ainsi, Lauro a été fortifié dans sa foi et à son tour il nous encourage: «Confiez-vous en Dieu, persévérez face à l’adversité.»

05.11.2020 / Nigeria / news

Marcus Abana est pasteur d’une communauté de l’État d’Adamawa, dans le nord du Nigeria. En 2014, la milice islamique extrémiste Boko Haram a mené plusieurs attaques dévastatrices autour de la ville de Mubi. Les combattants ont incendié des églises, pillé des villages et assassiné des hommes et des femmes. Les chrétiens survivants ont fui, dispersant la communauté.

05.11.2020 / Nigeria /, Kenya /, Ethiopie / news

La persécution violente s’est poursuivie dans plusieurs pays d’Afrique malgré les confinements liés au Covid-19, en particulier au Nigeria, où les attaques continuent d’augmenter. Les restrictions dues à la pandémie ont même aggravé les effets des violences. Les chrétiens sont souvent discriminés par les autorités et se retrouvent « derniers de la file » pour les aides étatiques. Les moyens de subsistance des personnes les plus vulnérables, comme les veuves, sont plus que jamais menacés.