27.07.2021 /
Ouzbékistan
/ news

Ouzbékistan: toujours pas de liberté religieuse

Le président de l'Ouzbékistan a signé le 5 juillet une nouvelle loi qui maintient de nombreuses restrictions à la liberté de religion.

Selon l'agence de presse Forum18 (Oslo), le texte de la nouvelle loi signée par le Président le 5 juillet n'a pas apporté beaucoup de changements. Les activités et l'enseignement religieux nécessitent toujours une autorisation de l'État, et le partage de la foi avec d'autres personnes reste interdit. Les livres religieux et autres publications devront continuer à être soumis à la commission des affaires religieuses de l'État pour une «analyse par des experts». Quant au processus d'enregistrement des organisations religieuses, il reste un défi bureaucratique, toujours selon Forum18.

Restrictions à la liberté d'expression

Ces dernières semaines, le gouvernement a porté atteinte à plusieurs reprises à la liberté de la presse. À chaque fois, il s’agissait d’articles sur des sujets religieux. Le 22 juin, l'un des sites d'information les plus populaires d'Ouzbékistan, Kun.uz, a cessé de publier pendant une journée: l'un de ses reporters venait d’être condamné à une amende pour avoir écrit des articles considérés comme violant la législation sur l'extrémisme religieux.

La même semaine, 4 rédacteurs du site d'informations religieuses Azon.uz ont également reçu des amendes pour des raisons similaires.

Rien n'a vraiment changé

Le président Shavkat Mirziyoyev se représente aux élections en octobre. Il avait promis des changements lors de sa prise de fonction en 2016 en se présentant comme un réformateur. Mais pour les chrétiens et les autres minorités religieuses, rien n'a beaucoup changé: «Là où les églises n'ont pas été enregistrées, les chrétiens souffrent de façon répétée de descentes de police, de menaces, d'arrestations et d'amendes», indique l'équipe de recherche internationale de Portes Ouvertes dans son rapport sur l’Ouzbékistan.  

Le pays est également resté en 2021 sur la liste de surveillance spéciale de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale: «Nous demandons instamment au gouvernement ouzbek de continuer à apporter des améliorations tangibles à son bilan en matière de liberté religieuse et de droits de l'homme», a déclaré Nury Turkel, rapporteur de la Commission.

L'Ouzbekistan est le 21e pays où les chrétiens sont le plus persécutés d'après l'Index Mondial de Persécution publié par Portes Ouvertes. 

Source : Forum18