Leur église manque aux enfants

Quand ils ont commencé ce cours de dessin soutenu par Portes Ouvertes en Jordanie, dans le cadre de la thérapie des traumatismes, beaucoup d’enfants réfugiés irakiens dessinaient des formes sombres ou noires. C’était l’EI, qui occupait leurs villages et détruisait leurs églises. Quelques semaines plus tard, à la fin du cours, leurs dessins étaient devenus colorés et vivants. Ils savaient comment s’exprimer et se fixer de nouveaux objectifs pour leur avenir.



Maran est la fondatrice d’Al Hadaf, une ONG jordanienne qui vient en aide aux enfants et aux femmes qui en ont le plus besoin. Portes Ouvertes soutient depuis 2015 le programme d’Al Hadaf pour les réfugiés, qui vise à restaurer la dignité des réfugiés chrétiens d’Irak et maintenant de Syrie. Elle nous fait visiter son atelier d’art pour enfants.

«Beaucoup d’enfants ont vu l’EI ôter la croix de leur église: cela les a beaucoup marqués. La première fois qu’ils viennent, nous demandons aux enfants: ‘Qu’est-ce qui vous manque le plus d’Irak?’ Ils dessinent presque tous leur église», dit-elle. «Ils fréquentaient régulièrement l’église en Irak et ils en aimaient l’ambiance fraternelle.»

Au début, beaucoup d’enfants dessinaient de grandes formes noires. «Cela représentait l’Etat Islamique et les autres maux que les enfants ont dû endurer», explique Maran. «Après un certain temps, les couleurs deviennent plus claires, les images plus nettes et plus détaillées; les figures sombres deviennent plus petites ou disparaissent. C’est un signe que les enfants résorbent leur traumatisme.»

Maran montre un dessin en particulier. «Cette fillette était si traumatisée qu’elle parlait à peine. Elle a juste dessiné un arbre et un grand cœur. Elle m’a dit: ‘Ma maison me manque.’ L’arbre représentait sa maison, et le cœur, sa douleur. Ça m’a brisé le cœur.»

Mères et enfants en colère

Dans un deuxième temps, les enfants apprennent à parler de leurs sentiments. «Quand la mère est traumatisée, les enfants le sont aussi», poursuit Maran. «La mère se fâche contre les enfants, les enfants se fâchent contre leur mère, et ils ont de la peine à en parler. Certaines mères se sentent si impuissantes qu’elles battent leurs enfants. Leur dire simplement ‘Ne frappe pas tes enfants’ ne sert à rien. Au lieu de cela, nous leur demandons: ‘Comment se fait-il que tu ais frappé tes enfants? Tu ne faisais jamais ça, avant. Le traumatisme t’a changée.’»


Maran pointe la "montre à humeur".

Un outil simple qu’emploie Al Hadaf pour aider parents et enfants à mieux comprendre les sentiments de l’autre est une «montre à humeur». «Chaque jour, les enfants peuvent la régler en fonction de leur humeur: heureux, ok, triste ou fâché.» Al Hadaf explique aux mères: «Quand les enfants signalent qu’ils sont tristes ou fâchés, laissez-leur de l’espace et du temps, puis parlez avec eux de leurs sentiments.» Cette montre a beaucoup aidé les réfugiés. «Il y a même des mères qui s’en servent pour indiquer à leurs enfants comment elles se sentent.»

«J’aimerais prier plus.»
Le dernier instrument thérapeutique est le nuage des objectifs. «Après avoir soigné le traumatisme et en avoir parlé, on demande aux enfants de se fixer des objectifs.»

Dans l’exemple que nous montre Maran, l’enfant s’en est donné cinq: «J’aimerais prier plus. J’aimerais dessiner plus. J’aimerais aider mes parents. J’aimerais écouter ce qu’on me dit. J’aimerais commencer à lire un livre.»

Maran est enthousiasmée par les effets de ce moyen tout simple. «Les enfants le placent à côté de leur lit. Ils peuvent se donner des objectifs pour le lendemain et remplacer le chagrin et la colère par des sentiments positifs. Cela ne coûte pas cher, mais cela aide énormément.»

Maran regarde autour d’elle, heureuse. Pour Portes Ouvertes, c’est un privilège de travailler avec des organisations aussi efficaces qu’Al Hadaf pour notre campagne «Espoir pour le Moyen-Orient», et d’aider les chrétiens de Syrie et d’Irak à rêver d’un avenir meilleur. /

Avec votre soutien, nous espérons élargir notre partenariat afin d’atteindre encore plus d’enfants et de mères traumatisés.

Cet update a été publié pour la première fois dans notre magazine de décembre 2018.

 

Donner

 

 

CH-FR
Category: