Une enfant Aimée


Lorena dans un centre pour enfant

Avant de devenir chrétien, le père de Lorena* faisait partie d‘un groupe de guérilleros qui combattaient le gouvernement. Mais quand il a décidé de vivre avec Jésus, l‘homme violent est devenu un ambassadeur de l‘Evangile. D‘autres combattants sont également devenus chrétiens, ce qui a soudain fait de lui et de sa famille la cible d‘actes hostiles

Alors qu’elle avait dix ans, Lorena a été enlevée: «Pendant toute une journée, ils m’ont retenue contre ma volonté. Le lendemain, ils ont voulu m‘emmener à un autre endroit, mais à une gare routière, je me suis mise à crier. Cela a alerté des policiers, qui sont venus me sauver», raconte-t-elle.

«Je savais seulement que j’étais séparée de ma famille.»

Pour le père de Lorena, cet enlèvement a été un choc, et il a décidé d‘inscrire sa fille dans un centre pour enfants géré par Portes Ouvertes. Dans ce foyer de refuge, des enfants et des jeunes de familles menacées ou persécutées sont en sécurité pour grandir, suivre l‘école et développer leur relation avec Jésus. Mais même si ses parents ne voulaient que son bien, son arrivée au centre a été l‘un des moments les plus douloureux de la vie de Lorena. «Je ne savais pas où ils m’emmenaient. Je savais seulement que j’étais séparée de ma famille, et cela me faisait mal.»

Une découverte libératrice



Le personnel du centre pour enfants s’est occupé de Lorena avec amour et dévouement. Elle était en sécurité et sa foi en Jésus s’est approfondie. Pourtant, la douleur de la séparation d’avec sa famille restait. Mais un jour, elle a découvert un petit dossier. Elle l’a ouvert: il contenait l’histoire de son père, les raisons pour lesquelles il l’avait placée au foyer, et ce qu’il avait souffert pour sa foi. Elle a compris alors que son père l’aimait toujours et qu’il prenait soin d’elle.

Fortifiée pour l’avenir

Tout n’est pas devenu facile tout de suite pour autant. «La persécution de mon père était la raison pour laquelle j’avais dû grandir loin de ma famille», dit Lorena. Mais ensuite, Portes Ouvertes a invité son père en Europe pour venir parler des souffrances de l’Eglise persécutée en Colombie lors de conférences dans les églises et les communautés. Lorena a pu l’accompagner et a vu se développer au cours de ce voyage une relation plus forte avec son père. «Entendre mon père signifiait mieux comprendre Dieu. Ç’a été pour moi la manière parfaite de comprendre que c’était aussi ma vocation de servir le Christ.» Maintenant, Lorena travaille elle-même au foyer pour enfants. Son désir est de leur transmettre l’amour de Dieu dont elle a fait elle-même l’expérience. /

*Nom d’emprunt

Cet update a été publié pour la première fois dans le magazine de décembre 2018

Donner

 

 

CH-FR
Category: