«Il ne reste que l'Emmanuel: Jésus est avec nous.»

C'est ce que nous disent les croyants d'Afghanistan. Depuis que les talibans ont pris le pouvoir en août dernier, les conditions de vie des chrétiens clandestins de ce pays se sont encore dégradées. Avant le retour des talibans déjà, vivre en tant que chrétien en Afghanistan était insupportable. Avec leur retour au pouvoir, les chrétiens sont plus vulnérables que jamais.

C’est pourquoi nous nous engageons à prier pour eux durant toute l’année 2022. Vous retrouverez ici un nouvel article chaque mois, ainsi que des sujets de prières actuels.
 

Comment les utiliser?

  • Priez tout de suite
  • Téléchargez le pdf pour prier avec votre groupe de prière ou en famille
  • Consultez le site chaque mois pour accéder à de nouveaux articles et sujets de prière
 

Dernier update (10.11.2022) – Peu de répit pour les déplacés!

Les derniers mois n’ont apporté que peu de soulagement au peuple afghan. La sécheresse, les tremblements de terre et les crues soudaines, qui ont causé de nombreux décès cette année, continuent d'avoir un impact sur les familles déplacées dans la région du Golfe. L'emprise toujours plus forte des talibans sur la société, le manque d'accès aux soins de santé et la perspective d'un hiver glacial rendent les mois à venir encore plus difficiles pour l'Église persécutée. 

Pourtant, nous voyons toujours des partenaires locaux travailler pour renforcer le corps du Christ en Afghanistan. Nos frères et sœurs persécutés ont besoin de nos prières et de notre soutien. Priez surtout pour leur santé et leur bien-être. Priez pour qu'ils soient capables de rester forts et de s'accrocher à leur foi, même au milieu des épreuves. Priez pour les partenaires locaux qui servent sur le terrain.

Changement climatique et insécurité alimentaire

Les effets combinés des catastrophes naturelles et de la crise humanitaire qui s'intensifie en Afghanistan ont pratiquement paralysé la vie des Afghans. Environ 18,9 millions d'entre eux, dont des enfants, souffrent d'insécurité alimentaire de manière aiguë.

«Les moyens de subsistance ayant disparu, beaucoup se demandent comment ils vont survivre dans les mois à venir. »


Enfant sans-abri dormant dans la rue

Priez pour que Dieu fournisse à nos frères et sœurs suffisamment de nourriture et les moyens de se chauffer, eux et leurs familles. Priez pour ceux qui ont besoin d'un abri et que, grâce au travail de nos partenaires, nous puissions les encourager et leur montrer l'amour de Dieu. 

Une crise humanitaire qui se poursuit 

Dans les deux décennies qui ont précédé la prise de pouvoir par les talibans, l'Afghanistan avait fait des progrès significatifs en termes de soins de santé et était sur la bonne voie pour étendre la couverture médicale dans tout le pays. Mais le retrait des financements étrangers et la perte d'accès aux fournitures essentielles, suite à la crise humanitaire, ont porté un coup fatal au système de santé. Plus tôt cette année, il a été estimé que plus de 24,4 millions d'Afghans auront eu besoin d'aide humanitaire en 2022. Actuellement, le manque de ressources et de personnel a entraîné la fermeture de nombreux centres médicaux dans le pays. Des femmes enceintes et leurs bébés meurent pendant l'accouchement en raison de l'absence d'hôpitaux opérationnels et de la pénurie de sages-femmes et d'autres services médicaux essentiels. Les vaccinations de routine ont également cessé, laissant les enfants vulnérables à des maladies évitables.

Les habitants du pays s'efforcent de combler ce manque d'accès aux soins de santé. Certains d'entre eux parcourent courageusement de longues distances en transportant des médicaments et d'autres fournitures essentielles, s’exposant au risque d'être kidnappés et harcelés. Priez pour que les partenaires et les autres travailleurs de l'aide médicale humanitaire puissent atteindre facilement les zones rurales où les femmes enceintes, les personnes âgées et les enfants ont désespérément besoin d'attention.


Sujets de prière:

1. Prions pour le peuple afghan qui traverse l’hiver. Demandons à Dieu de pourvoir aux besoins de nos frères et sœurs. 

2. Prions pour que Dieu mette un terme à sa crise humanitaire. Prions pour que Dieu permette à de bons leaders de sortir ce pays de l'instabilité économique. 

3. Les femmes enceintes sont dans une situation vulnérable car elles ont un accès limité aux sages-femmes et aux médicaments essentiels. Prions que Dieu les guide vers les bons endroits au bon moment pour trouver les soins appropriés. 

4. Prions que le Seigneur continue à soutenir les familles qui ont été déplacées par les inondations. Prions aussi pour les familles séparées, que Dieu ouvre des portes pour qu’elles puissent être à nouveau réunies.

5. Prions pour des changements en Afghanistan, qui mettent fin au travail des enfants. Prions pour les personnes courageuses qui œuvrent dans cette direction au sein du peuple afghan. 

6. Prions pour la sécurité de nos frères et sœurs chrétiens qui passent par des temps difficiles tout en restant fermes dans leur foi. Prions pour que Dieu les fortifie et augmente leur nombre malgré les obstacles qui se dressent contre eux.

7. Prions pour le travail accompli par nos partenaires sur place. Prions pour qu'ils soient équipés pour transmettre l'amour de Dieu au plus grand nombre de personnes possible. 

Campagne de 30 jours de prière

Durant tout le mois de février, nous vous avions invités à venir devant Dieu et à intercéder pour l'Afghanistan. Plus que cela – nous vous demandions de prier le nom de Dieu chaque semaine. Merci beaucoup pour vos prières et votre temps!

 
«Pourtant, Il les a sauvés pour l'amour de Son nom, pour faire connaître sa puissance.»
Psaume 106:8
Et si c'était vous?

Imaginez que vous ayez grandi en tant que musulman et qu'un jour, de façon totalement inattendue, vous rencontriez Dieu dans un rêve. Une silhouette lumineuse vous attire, vous appelle par votre nom et vous dit, «Suis-moi.»

une imageVous avez entendu dire que cela était arrivé à d'autres, mais jamais à des personnes que vous connaissiez. Vous avez vu la foule en colère lapider dans la rue la femme accusée d'être une traîtresse à l'islam. Vous savez que poser des questions, poursuivre ce rêve et suivre cet homme, aurait des conséquences.

Pourtant, cette voix ─ cette lumière ─ et le fait qu'Il connaisse votre nom, vous intriguent.  Contre toute attente, vous décidez de le suivre. Quoi qu'il en coûte. Quoi que cela signifie.

S'ils le savaient, vos proches ne vous regarderaient plus jamais comme avant.

Vous êtes un traître à votre culture et à votre foi. Si quelqu'un le savait, vous seriez fouetté ou même tué, et les personnes les plus proches pourraient être celles qui appuieraient sur la gâchette.

Mais, ô miracle, vous apprenez que vous n'êtes pas le seul. Dieu, dans sa souveraineté, vous conduit vers une autre personne ─ et finalement, vers un groupe qui ne se rencontre que rarement, en secret, pour parler de celui que vous avez vu ─ l'homme aux cicatrices dans les mains, l'homme qui rayonnait. Vous apprenez à faire confiance au groupe.

Mais, surtout, vous apprenez son nom: Jésus. Le nom au-dessus de tous les noms.

Le 16 août 2021, les talibans sont revenus. Semaine après semaine, vous avez entendu parler de leurs troupes se rapprochant, une ville après l'autre. Aujourd'hui, c'est le jour du départ des forces américaines, et maintenant, des hommes armés de fusils se tiennent fièrement dans le palais présidentiel.

Dehors, c'est le chaos total. Vos voisins sont entassés dans des camions ─ des familles entières veulent quitter votre pays. Votre aéroport de Kaboul est la seule issue, et ces gens risquent tout pour monter dans un avion.

À la maison, votre téléphone n'arrête pas de sonner. Vos amis sont inquiets: «Est-ce que tu vas bien?» Mais un message retient votre attention. Le numéro affiché vous est inconnu. «Nous savons que tu suis Jésus. Nous connaissons ton nom.»

Un frisson vous parcourt l'échine, suivi d'un étrange sentiment de calme.

Les talibans sont de retour et on ne sait pas tout ce qu'ils peuvent faire, mais Emmanuel ─ Jésus ─ vous savez qu'il est avec vous.

Ce qui précède n'est qu’un exemple de la dangereuse réalité que vivent les croyants de l’ombre en Afghanistan. Dans les premiers jours du retour des talibans, notre source dans la région nous a dit: «Chaque chrétien à qui je parle ne demande qu'une seule chose: la prière. C'est véritablement la seule chose qu'ils demandent. Toute protection terrestre leur a été retirée.»

Notre fondateur Frère André a dit un jour que nos prières peuvent aller là où nous ne pouvons pas aller. «Il n'y a pas de frontières, pas de murs de prison, pas de portes qui nous soient fermées lorsque nous prions.»